15/05/2020 14:50
Le Vietnam soutient le plan de paix en trois points de l’ONU pour le Yémen, a déclaré jeudi 14 mai l’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam à l’ONU.
>>Le Vietnam soutient des mesures intégrales du Liban
>>Le Vietnam appelle les pays à continuer de soutenir l'Irak
>>Le Vietnam salue les avancées de la situation en Syrie

Sur le plan militaire, la situation au Yémen reste encore préoccupante.
Photo : AFP/VNA/CVN

S’exprimant lors de la réunion virtuelle du Conseil de sécurité de l’ONU consacrée à la situation dans ce pays, l’ambassadeur Dang Dinh Quy a exprimé ses préoccupations concernant les récentes évolutions, y compris les problèmes humanitaires au Yémen.

Le diplomate vietnamien a appelé toutes les parties au Yémen à un cessez-le-feu immédiat et  a exprimé son soutien à l’organisation d’une conférence des donateurs pour le Yémen début juin 2020.

Le diplomate a souligné le devoir de protéger les civils, en particulier les femmes et les enfants. Il a également appelé les parties à mettre en œuvre les accords de Stockholm et de Ryad, tout en entretenant des dialogues et en proposant une solution politique globale avec l’ONU jouant un rôle intermédiaire.

Suite à l’appel à un cessez-le-feu mondial du secrétaire général de l’ONU, son envoyé spécial Martin Griffiths s’est engagé dans d’intenses négociations avec les parties au conflit au Yémen, s’efforçant de trouver des points de convergences entre elles et de proposer des compromis.

L’ONU a fourni une feuille de route. Il appartient à ceux qui disposent des armes et du pouvoir de prendre les décisions pour la faire réussir, a dit l’envoyé onusien lors de la réunion du Conseil de sécurité de l’ONU.

Nous avons constaté des progrès importants dans ces négociations, en particulier en ce qui concerne le cessez-le-feu. C’est l’élément le plus important. Il répond directement aux appels du peuple yéménite, qui a désespérément besoin de calme pour retourner dans sa vie, a dit Martin Griffiths.

Mais le cessez-le-feu à lui seul ne suffit pas, a-t-il déclaré, précisant que des divergences persistent sur le volet humanitaire et économique du "paquet". Les mesures socioéconomiques de tout accord sont nécessaires pour aider le Yémen à affronter la crise du COVID-19, a-t-il souligné.

Le résultat à venir est dans les mains des parties, a-t-il indiqué, ajoutant que le Conseil de sécurité de l’ONU a un rôle vital à jouer pour les soutenir, et de façon plus importante le peuple yéménite, sur le chemin vers la paix.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Les destinations touristiques au Vietnam les plus recherchées sur Google Les zones les plus recherchées sont Vung Tàu, Phu Quôc, Quy Nhon, baie de Ha Long, Phong Nha - Ke Bang, parc national de Ba Vi, grotte de Son Doong...