23/08/2018 23:40
Le Vietnam appuie le jugement rendu le 10 août par le tribunal de San Francisco  ordonnant à la société Monsanto de payer des dommages à un résident américain pour l’impact de ses herbicides sur la santé de l’homme, a déclaré la porte-parole adjointe du ministère vietnamien des Affaires étrangères (AE), Nguyên Phuong Trà.
>>Affaires de Monsanto: de nouveaux espoirs pour les victimes 
>>Procès Monsanto: les anti-pesticides en France exultent
>>Bayer devient un géant de l'agrochimie en croquant Monsanto

La porte-parole adjointe du ministère AE, Nguyên Phuong Trà, lors de la conférence de presse régulière, le 23 août à Hanoï. Photo: Duong Giang/VNA/CVN
Lors de la conférence de presse régulière du ministère des AE à Hanoï le 23 août, la porte-parole adjointe Nguyên Phuong Trà a répondu aux questions de journalistes sur le paiement par Monsanto de 289 millions de dollars en compensation de ses herbicides cancérigènes.

Elle a affirmé qu'avec cette décision du tribunal, ont été rejetés les avis antérieurs selon lesquels les herbicides fournis par Monsanto et les fabricants de produits chimiques américains à l'armée américaine pendant la guerre du Vietnam n'ont pas nui à la santé humaine.

Le Vietnam a gravement souffert des conséquences de la guerre, y compris l'impact persistant et grave des produits chimiques toxiques et de l'agent orange, a-t-elle souligné.

Selon elle, Monsanto doit également assumer la responsabilité de compenser les effets néfastes causés aux victimes vietnamiennes de l’agent orange par les herbicides fournis par la société.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Le développement du tourisme Actuellement, le tourisme intelligent constitue une tendance inéluctable au Vietnam. Ce type de voyage recourt à l’application des technologies de l’information et de la communication à son essor et attache les intérêts des voyageurs à ceux de l’administration et des entreprises.