29/10/2021 17:17
Le Kenya, président tournant du Conseil de sécurité des Nations unies en octobre 2021, a organisé jeudi 28 octobre une réunion sur le thème "Résoudre et lutter contre l'incitation à la haine et à la violence sur les réseaux sociaux" en formule Arria.
>>Sensibilisation des jeunes à la sécurité dans le cyberespace et à l'égalité des genres
>>Réseaux sociaux : un Code de conduite pour promouvoir les droits de l’homme

La ministre-conseillère Nguyên Phuong Trà, cheffe adjointe de la Mission permanente du Vietnam auprès des Nations unies. 
Photo: VNA/CVN

S'exprimant lors de la réunion, la ministre-conseillère Nguyên Phuong Trà, cheffe adjointe de la Mission permanente du Vietnam auprès de l'ONU a souligné la nécessité de sensibiliser davantage les gens sur les impacts de l'incitation à la haine sur les réseaux sociaux. En conséquence, il faut développer des programmes d'éducation aux médias pour fournir aux utilisateurs des compétences en matière de vérification des  informations publiées en ligne.

La représentante du Vietnam a également déclaré qu’à côté du règlement des causes profondes telles que la pauvreté, les inégalités, l’égalité et la garantie d’une gouvernance transparente et un État de droit transparent, les pays devaient revoir et élaborer des cadres juridiques et politiques sur la lutte contre l'incitation à la haine, le renforcement de la solidarité du peuple  via des dialogues et la réconciliation inclusive.

Concernant la coopération internationale, la diplomate vietnamienne a souligné que l'ONU devait renforcer son partenariat avec toutes les parties concernées à savoir les gouvernements, les organisations régionales et internationales,  les organisations régionales, le secteur privé et les autres parties prenantes sur le terrain.

La représentante du Vietnam a remarqué que le Vietnam considérait toujours les gens comme le centre du développement et poursuivait systématiquement une politique d'égalité, de solidarité, de respect mutuel et d'assistance mutuelle pour un progrès commun. Tous les actes de discrimination, d'incitation à la haine et à la violence sont strictement interdits au Vietnam, a-t-elle insisté.

Lors de la réunion, les pays ont partagé leurs inquiétudes quant à l’abus des médias sociaux pour inciter à l'hostilité, à la violence et menacer la paix et la sécurité nationales et internationales.

Pour lutter contre ces défis, les pays soulignent que les gouvernements doivent assumer la responsabilité principale. Les entreprises de technologies et de médias sociaux jouent également un rôle très important dans la prévention et l'atténuation des impacts.

En outre, les pays ont également proposé un certain nombre de mesures pour renforcer la coordination entre les pays, les organisations internationales et les entreprises de technologies.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Des circuits au départ et à destination des Des circuits de visite sont organisés depuis novembre par Saigontourist Travel. Les programmes amènent les voyageurs dans des localités non infectées par le COVID-19, dans le Sud mais aussi le Nord du pays.