21/01/2021 15:34
L'ASEAN doit mettre en place un groupe de travail anti-fake news (fausses nouvelles), tout en développant une directive régionale et une plate-forme partagée pour un échange rapide d'informations, a proposé un responsable vietnamien lors d'un séminaire tenu à Jakarta, en Indonésie, le 20 janvier.

>>Le post-COVID-19 au Vietnam : la vérité est toujours gagnante
>>La Factcheckvn de la VNA remporte le prix TikTok Awards Vietnam 2020

Trieu Minh Long, directeur du Département des relations internationales du ministère vietnamien de l’Information et de la Communication, a passé en revue un certain nombre de mesures de prévention contre les fausses nouvelles menées par les membres du bloc.


Les mesures comprenaient la publication de règlements cohérents, la création d'agences chargées des nouvelles en ligne ou de centres de lutte contre les fausses nouvelles, la mise en place de lignes directes et l'utilisation des technologies numériques pour vérifier les informations. Il a également évoqué la promotion de partenariats public-privé entre les gouvernements et les fournisseurs de réseaux sociaux pour supprimer les fausses nouvelles et les fausses informations, en particulier celles liées à la pandémie de COVID-19.

Trieu Minh Long a recommandé aux pays de l’ASEAN d’accroître la fourniture d'informations par les canaux officiels des gouvernements et d’améliorer la formation aux compétences en communication et en information pour aider les utilisateurs à distinguer et à évaluer les informations. Ce séminaire a été co-organisé par le Secrétariat de l'ASEAN et l'Institut de recherche économique pour l'ASEAN et l'Asie de l'Est (ERIA).
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre

Exploiter les potentiels de la culture folklorique pour développer le tourisme Les visites et divertissements associés à l'apprentissage et à la découverte de la culture folklorique d'un endroit attire de nombreux touristes domestiques et étrangers. De nombreuses provinces et villes du pays ont exploité les avantages uniques de la culture folklorique pour booster le développement de leur tourisme local.