03/04/2020 23:18
Le vice-ministre permanent des Affaires étrangères, Bùi Thanh Son, a souligné l'importance de la coopération internationale dans la lutte contre le COVID-19 lors des troisièmes entretiens téléphoniques avec les responsables des ministères des Affaires étrangères des États-Unis, du Japon, de la République de Corée, de l'Inde, de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande le 3 avril.

Bùi Thanh Son a cité l'appel lancé à tous les Vietnamiens par le secrétaire général du Parti et président de la République, Nguyên Phu Trong, le 30 mars, ainsi que les instructions du Premier ministre Nguyên Xuân Phuc, pour réitérer la détermination de l'État et du peuple vietnamien à prévenir et contrôler la pandémie.

Informant ses homologues de la situation du COVID-19 au Vietnam, Bùi Thanh Son a déclaré que, mis à part les mesures qu'il avait partagées lors des entretiens téléphoniques précédents, le gouvernement vietnamien a intensifié ses actions pour contenir la propagation du coronavirus, y compris la distanciation sociale dans tout le pays dans 15 jours à partir du 1er avril.

Le vice-ministre permanent des Affaires étrangères, Bùi Thanh Son
Photo : VNA/CVN

Soulignant l'importance de la coopération internationale dans la prévention et le contrôle de l’épidémie, le vice-ministre a déclaré que le Premier ministre et les responsables du ministère des Affaires étrangères du Vietnam avaient continuellement eu des entretiens téléphoniques avec des partenaires du monde entier pour partager leur expérience et proposer des mesures contre la pandémie de COVID-19. Il a suggéré que les gouvernements des autres pays continuent de prendre des engagements politiques pour garantir que les pays puissent accéder aux vaccins et aux médicaments contre le COVID-19 en cas de réussite de la recherche.

Bùi Thanh Son a également proposé que les gouvernements étrangers encouragent les entreprises de leur pays à maintenir leurs investissements à l’étranger, affirmant que le gouvernement vietnamien s’engage à soutenir la production et les activités commerciales des investisseurs étrangers.

Étroite collaboration pour rapatrier les citoyens

Au cours des entretiens téléphoniques, le responsable du département d'État américain a également affirmé que la coopération internationale joue un rôle crucial dans la prévention et le contrôle du COVID-19, notant que les États-Unis se concentrent sur la production d'équipements médicaux et qu'ils disposeront bientôt d'installations suffisantes pour desservir le pays et aider d'autres pays. Ce diplomate a demandé à d'autres pays de continuer à travailler en étroite collaboration pour rapatrier leurs citoyens et a déclaré que les États-Unis étaient prêts à coopérer avec eux à cet égard. Il a également remercié les pays pour leur participation aux entretiens téléphoniques hebdomadaires, considérant qu'il s'agit d'un canal d'information efficace contribuant à renforcer leur coordination dans la lutte contre le COVID-19.

Les vice-ministres des Affaires étrangères du Japon, de la République de Corée, de l’Inde et de la Nouvelle-Zélande ont informé les pays de leurs actions en réponse à la pandémie. Pendant ce temps, leur homologue australien a remercié les pays, en particulier le Vietnam et les États-Unis, d'avoir aidé au rapatriement des citoyens australiens, affirmant qu'il était nécessaire d'accroître le partage d'informations et de maintenir les itinéraires de transport de marchandises, en particulier pour les fournitures médicales. Le responsable a ajouté que l'Australie continuera d'aider certaines nations du Pacifique Sud et d'Asie du Sud-Est.

En conclusion des conversations téléphoniques, les participants ont affirmé qu'ils maintiendront les échanges d'informations et renforceront la coopération internationale en matière de prévention et de contrôle de l’épidémie dans les temps à venir.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

La porte de la ville ouverte sur la mer Autrefois paisible bourgade, Vung Tàu, la porte d’entrée de l’estuaire menant à Hô Chi Minh-Ville, est devenue sous l’impulsion du commerce de la pêche et du tourisme une ville importante du Sud.