03/04/2021 14:46
Lors d’une rencontre en ligne tenue le 31 mars, les ministres de l’Environnement de l’Allemagne, de l’Ecuador, du Ghana et du Vietnam ont appelé à organiser une conférence internationale ministérielle de lutte contre des déchets marins en septembre prochain en vue d’accélérer un accord mondial sur la lutte contre des déchets marins et la pollution environnementale.
>>Les océans durement affectés par le changement climatique
>>Protection de l’environnement pour un développement durable à Cô Tô
>>Le développement industriel et la protection de l’environnement sont indissociables


La pollution plastique est de plus en plus grave. 
Photo : Phuong Mai/CVN

Le chef du Département général de la mer et des îles du Vietnam, Ta Dinh Thi, a souligné que les pays devraient travailler ensemble pour développer une stratégie mondiale avec des objectifs clairs, des tâches et responsabilités des parties concernées en vue de régler le problème des déchets plastiques en mer.

Selon lui, l'Asie du Sud-Est occupe une place particulière et joue un rôle important dans cet effort. Il a également souligné qu'un nouvel accord mondial encouragerait fortement les mesures nationales et régionales pour lutter contre la crise mondiale des déchets plastiques.

La directrice exécutive du Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE), Mme Inger Andersen, a insisté sur l'urgence d'introduire des mesures de transformation visant à réduire des déchets plastiques.

Le PNUE est prêt à aider les États membres à négocier des solutions mondiales plus efficaces dans l’utilisation des plastiques à usage unique, appelant les États membres et les organisations concernées à éliminer ces produits, a-t-elle affirmé.

Les représentants de ces quatre pays ont souligné la nécessité de parvenir à un accord mondial en vue d’atteindre des actions coordonnées pour lutter contre la menace des déchets plastiques contre la mer et les océans. L'objectif est de financer des mesures contre les déchets marins et de créer un cadre d'action commun aux niveaux local, régional, national et international.

L'Allemagne s’engage à faire en sorte que les déchets marins reçoivent une grande priorité lors des forums mondiaux. Le pays a pour la première fois fixé des plans d'action contre les déchets marins.

En novembre 2020, l'Équateur a adopté une loi réglementant la réutilisation et le recyclage des plastiques et interdisant les plastiques à usage unique dans le commerce.

Le Ghana est également l'un des pays fortement engagés dans la lutte contre les déchets plastiques et les déchets marins.

Le Vietnam a élaboré une stratégie de développement pour promouvoir l'économie marine tout en protégeant l'environnement marin et l'écosystème marin. Le pays d'Asie du Sud-Est souhaite devenir un pays pionnier dans la réduction de la pollution des océans causée par les déchets plastiques.


VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’art au cœur du développement urbain de Hanoi

Un hôtel à Phu Yên parmi les meilleurs au monde Le magazine de voyage américain Travel and Leisure a nommé l’hôtel Zannier Bai San Hô, dans la province de Phu Yên, parmi les 73 meilleurs hôtels du monde en 2021. C'était le seul hôtel vietnamien à faire partie de cette liste compilée par les rédacteurs dudit magazine.