23/01/2020 23:56
Deux Chinois sont isolés à l'Hôpital Cho Rây de Hô Chi Minh-Ville après avoir été testés positifs au nouveau coronavirus (nCoV) qui a provoqué une épidémie de pneumonie aiguë dans la ville de Wuhan, en Chine.

>>Télégramme du Premier ministre sur la prévention contre la maladie respiratoire aiguë grave
>>La Chine met en quarantaine Wuhan, au coeur de la mystérieuse épidémie

 

Les médecins effectuent les mesures nécessaires pour les patients.
Photo : Thành Chung/VNA/CVN 


Deux Chinois sont les premiers cas infectés par le virus jamais confirmés par le Vietnam depuis la propagation de la maladie depuis la ville de Wuhan en Chine en décembre dernier.

Li Ding, 66 ans, s'est rendue à Hanoï depuis Wuhan le 13 janvier, avant de se rendre dans la ville de Nha Trang, province centrale de Khanh Hoa, a déclaré le docteur Nguyên Ngoc Sang du Département des maladies tropicales de l'Hôpital Cho Rây.

Son fils Li Zichao, 28 ans, qui vit dans la province de Long An (delta du Mékong), est allé lui rendre visite à Nha Trang. Tous deux se sont ensuite rendus à Hô Chi Minh-Ville et à Long An, a déclaré M. Sang.

Le père a eu de la fièvre le 17 janvier, tandis que le fils avait des symptômes similaires le 20 janvier. Tous deux ont été admis à l'hôpital Cho Rây le 22 janvier au soir.

Leur fièvre a diminué après avoir reçu un traitement et ils sont désormais en mesure de consommer de la nourriture et des boissons.

Le vice-ministre de la Santé Nguyên Truong Son, venu à l'Hôpital Cho Rây pour inspecter les cas, a déclaré que les deux patients ont voyagé à travers différents endroits et rencontré de nombreuses personnes dans le pays, il y a donc un risque qu'ils auraient pu propager la maladie.

M. Son a demandé au bureau du ministère de la Santé d'informer les provinces où les patients étaient venus et les postes frontaliers où ils étaient passés. Le ministère enverra des documents urgents aux autorités des aéroports de Dà Nang et Cam Ranh, leur demandant de resserrer le contrôle des touristes chinois, a-t-il ajouté.

Une épidémie de pneumonie, causée par une nouvelle souche de la famille des coronavirus à l'origine du SRAS et du MERS, est apparue pour la première fois dans la ville de Wuhan, en Chine, en décembre dernier.

La maladie s'est propagée à de nombreux autres pays et territoires. La Commission nationale de la santé de la Chine a confirmé 541 cas d'infection dont 17 décès au 23 janvier.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a confirmé que le nouveau coronavirus pouvait être contagieux entre humains.

Le ministère vietnamien de la Santé a averti les gens de garder leurs distances avec les personnes souffrant d'infections respiratoires aiguës et de porter un masque lorsqu'ils leur parlent. Des équipements pour surveiller la température corporelle des passagers à l'arrivée ont été installés dans les aéroports de Hanoï, Hô Chi Minh-Ville, Dà Nang et Cam Ranh, dans le Centre du Vietnam.

VNA/CVN 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Kiên Giang s'efforce d'assurer la sécurité des touristes Au cours des deux premiers mois de cette année, la province de Kiên Giang au Sud a attiré plus de 1,6 million de touristes, en hausse de 16,4% en variation annuelle, selon le Service provincial du tourisme.