06/06/2019 22:54
Les opérations de maintien de la paix se sont avérées être l’un des outils les plus efficaces dont dispose l’ONU pour aider les pays qui en ont besoin à naviguer dans les eaux difficiles qui mènent du conflit à la paix.

>>ONU et ASEAN soutiennent la dénucléarisation de la péninsule coréenne
>>Soudan du Sud: le personnel de l'Hôpital de campagne de niveau 2 N°2 tout prêt

Le vice-ministre vietnamien de la Défense et chef du Comité de pilotage sur la participation du Vietnam au maintien de la paix de l’ONU, Nguyên Chi Vinh.
Photo: VNA/CVN

Pendant près de 70 ans, les opérations de maintien de la paix ont joué un rôle important dans la prévention des guerres et des conflits dans de nombreuses régions du monde, aidant les pays déchirés par des conflits à créer les conditions du retour à une paix durable.

La participation du Vietnam aux opérations de maintien de la paix de l’ONU revêt une signification importante sur le plan humanitaire, contribuant à promouvoir son image de membre responsable de la communauté internationale.

Après cinq ans de participation à l’activité de maintien de la paix de l’ONU, le Vietnam a envoyé 29 officiers, dont une femme, aux Missions de l’ONU au Soudan du Sud (MINUSS) et en République centrafricaine (MINURCA).

Le Vietnam prépare actuellement son deuxième hôpital de campagne de niveau 2 après le déploiement réussi du premier, fort de 63 Casques bleus dont 10 femmes, à la MINUSS.


En juin 2018, l’ONU a reconnu le Département de maintien de paix du Vietnam comme l’un des quatre centres de formation internationaux de la région et a accepté de dispenser une formation dans le cadre du partenariat tripartite (comprenant le Vietnam, l’ONU et un pays partenaire).

Le choix du Vietnam comme lieu de formation pour les forces de maintien de la paix de l’ONU en Asie du Sud-Est traduit l’appréciation de l’ONU sur les engagements et les résultats du Vietnam en matière d’activité de maintien de la paix.

Lors de la réunion des chefs d’état-major des armées de l’Union européenne (UE) en août 2018, l’UE a invité le Vietnam à envoyer des officiers à l’équipe de formateurs itinérants opérant dans certains de ses centres de formation au maintien de la paix en Afrique centrale, en Somalie, au Mali et dans des pays européens.


Promouvoir l'image du Vietnam

La participation aux opérations de maintien de la paix de l’ONU contribue à promouvoir l’image d’un Vietnam responsable auprès de la communauté internationale.
Photo: VNA/CVN


Le vice-ministre vietnamien de la Défense et chef du Comité de pilotage sur la participation du Vietnam au maintien de la paix de l’ONU, Nguyên Chi Vinh, a affirmé que l’armée vietnamienne était toujours proactive et s’adaptait bien à la tâche d’assister les autres pays dans la consolidation de la paix et la reconstruction nationale.


Dans une lettre envoyée le 26 novembre 2018, le secrétaire général adjoint de l’ONU chargé des opérations de maintien de paix, Jean-Pierre Lacroix, a exprimé son estime et ses remerciements profonds au gouvernement vietnamien pour le déploiement rapide et efficace de l’hôpital de campagne de niveau 2 au Soudan du Sud.

Le 26 avril 2019, à Bangkok, en Thaïlande, le Vietnam a pris pour la première fois la présidence de l’Association des centres de formation aux opérations de maintien de la paix de l’Asie - Pacifique (AAPTC) en 2020, succédant ainsi à la Thaïlande.

Le chef du Département de maintien de la paix du Vietnam, Hoàng Kim Phung, évoqué l’envoi de la première femme officier vietnamienne à la MINUSS alors que le taux de femmes dans l’hôpital de campagne de niveau 2 du Vietnam, en service à la MINUSS, a atteint 16%, chiffre supérieur au niveau de 10-15% suggéré par l’ONU.

Il a également affirmé que si le Vietnam est sélectionné pour remplacer son homologue britannique à la MINUSS, le pays enverra un personnel féminin à hauteur d’au moins 10%.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France aide Lilama 2 pour la formation professionnelle

Ancien village des pêcheurs, un musée impressionnant De nombreux objets, équipements et outils servant à produire le nuoc mam (saumure de poisson) et différents vestiges sur la vie des pêcheurs ainsi que sur la culture des habitants locaux sont immortalisés à l’Ancien village des pêcheurs de la ville côtière de Phan Thiên, province de Binh Thuân (Centre).