25/07/2019 23:17
La porte-parole du ministère des Affaires étrangère Lê Thi Thu Hang a déclaré que le Vietnam considérait les déchets marins comme un problème urgent qui menace gravement l’écosystème marin.
Le Vietnam est prêt à s’associer aux efforts régionaux et internationaux visant à mettre en place des mécanismes et des réglementations en vue de promouvoir la coopération dans la lutte contre les déchets marins, a déclaré jeudi 25 juillet la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Lê Thi Thu Hang.

La diplomate a fait cette déclaration en répondant aux questions des journalistes sur la collaboration en matière de lutte contre les déchets plastiques marins au sein de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) et la position du Vietnam sur cette question.

Collecte des déchets plastiques marins à Dà Nang (Centre). Photo: VNA/CVN

Le pays a encouragé la participation de l’ensemble de la société à la lutte contre les déchets plastiques, visant à ne plus utiliser des produits plastiques à usage unique d’ici 2025, selon la porte-parole. Elle a indiqué que les dirigeants de l’ASEAN ont adopté la Déclaration de Bangkok sur la lutte contre les déchets marins dans l’ASEAN et le Cadre d’action de l’ASEAN sur les déchets marins lors du 34e Sommet de l’ASEAN tenu le 22 juin en Thaïlande.

En vertu de ces documents, les pays membres de l’ASEAN se sont engagés à mettre en œuvre des mesures concrètes pour lutter efficacement contre les déchets marins, dont les déchets plastiques. Ils ont également convenu de renforcer la coopération régionale et internationale ainsi que la collaboration entre l’État et le secteur privé, de renforcer les capacités et d’appeler au soutien des partenaires. En outre, ils vont intensifier le travail d’éducation et de communication pour encourager la participation du public au combat et promouvoir des programmes d’action nationaux et régionaux visant à prévenir, à limiter et à gérer les déchets marins, a-t-elle ajouté.

Concernant le règlement des déchets importés, la porte-parole a déclaré que ceux-ci doivent satisfaire à la Loi sur la protection de l’environnement et figurer sur la liste des déchets dont l’importation au Vietnam est autorisée en tant que matériel de production, comme énoncé dans la décision n°73/2014/QD-TTg du Premier ministre en date du 19 décembre 2014 et d’autres documents pertinents. Le ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement a également promulgué des documents juridiques qui fixent un niveau de qualité supérieur  des déchets, a-t-elle fait savoir.

Les groupements et les particuliers qui profitent de l’importation de ferrailles pour faire entrer des déchets dans le pays seront sanctionnés conformément à la loi, a-t-elle précisé, expliquant que ces déchets doivent être renvoyés à leur lieu d’origine ou détruits. Les contrevenants seront passibles de sanctions administratives et de retrait du certificat d’éligibilité en matière de protection de l’environnement dans l’importation de déchets pour en faire des matières premières, a-t-elle indiqué.
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découverte d’un village de broderie centenaire à Nam Dinh

Le tourisme sur l'île de Phu Quy connaît un bel essor Le district de Phu Quy, dans la province de Binh Thuân au Centre, dispose d'un fort potentiel dans le développement de l'économie maritime, notamment le tourisme, grâce à ses conditions naturelles favorables et à ses paysages magnifiques.