26/07/2017 21:28
Dans un récent article, le journal Asia Times explique pourquoi l’Accord de libre-échange avec l’Union européenne (UE) est particulièrement important pour le Vietnam.
>>Les entreprises vietnamiennes invitées à intensifier les exportations vers l'UE
>>Le Vietnam salue les entreprises européennes venant investir sur son sol
>>Perspectives des flux d’investissements européens au Vietnam

Le Vietnam ​place beaucoup d’espoir dans l’accord de libre-échange avec l’UE.
Photo : Asia Times/CVN

Selon Asia Times, alors que l'avenir de l'Accord de partenariat transpacifique (TPP) est incertain, le Vietnam se concentre sur l’accord de libre-échange avec l’Union européenne (UE), avec l'espoir qu'il aidera à promouvoir la croissance économique et à attirer les investisseurs dans le pays.

Le Vietnam et l'UE se sont provisoirement fixé l’objectif d’accepter et de ratifier l'Accord de libre-échange Vietnam - EU (EVFTA) au début de 2018. Envisagé en 2012 et une fois adopté, l’EVFTA devrait accélérer les échanges commerciaux entre le Vietnam et les États membres de l'UE.

Les développements récents indiquent que le délai pourrait être retardé, en raison d'une décision qui signifie que chaque État membre de l'UE doit accepter individuellement l'accord. La visite du Premier ministre Nguyên Xuân Phuc en Allemagne était donc en grande partie un effort de lobbying pour accélérer la promulgation de l'accord.

Asia Times a fait savoir qu’un article publié par les médias étatiques du Vietnam montre les 14 leaders mondiaux différents que Nguyên Xuân Phuc a rencontrés à Hambourg en marge du Sommet du G20. La liste comprend le président du Conseil européen, Donald Tusk, et le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.

Pour le Vietnam, l’EVFTA est la meilleure opportunité après l'Accord de partenariat transpacifique (TPP) : un accord de libre-échange entre 12 pays de l’Asie et du Pacifique, y compris le Vietnam, duquel le Président américain Donald Trump s'est retiré dès son premier jour de travail, détruisant effectivement l'accord. Le Vietnam était l'un des plus grands bénéficiaires de cet accord.

Après les États-Unis, l'Europe est le plus grand marché d'exportation du Vietnam, qui achète principalement des équipements électriques, des chaussures et des vêtements vietnamiens. En 2006, les échanges entre l'UE et le Vietnam atteignaient environ 10 milliards de dollars. Une décennie plus tard, ils sont passés à 48 milliards de dollars.

L’importance de l'EVFTA en quatre points

Les produits textiles du Vietnam s'exportent bien vers l'UE.
Photo : VNA/CVN

Une fois que l'EVFTA sera signé et ratifié, les flux commerciaux devraient s'accélérer, bien que des estimations quantifiées n'aient pas encore été publiées par les deux parties, souligne Asia Times. Les entreprises vietnamiennes sont généralement optimistes vis-à-vis de l'EVFTA et de ses opportunités d'ouverture de marché.

Avec la disparition du TPP, le Vietnam considère l'EVFTA comme crucial pour quatre raisons principales, analyse Asia Times.

Tout d'abord et peut-être avant tout, le Vietnam a besoin d’un flux de nouveaux investissements étrangers, en particulier pour les grands projets infrastructuraux et la production d'énergie.

Deuxièmement, le Vietnam croit que les investisseurs européens peuvent utiliser le pays comme un tremplin pour se développer dans le reste de la région. L'UE n'a actuellement aucun accord de libre-échange avec un pays de l'Asie du Sud-Est. Alors que l'Accord de libre-échange UE - Singapour (ESFTA) a été convenu en 2014, les analystes estiment qu'il sera ratifié plus tard que l'EVFTA. Pour l'UE, l’EVFTA est une première étape vers un éventuel accord de libre-échange avec l'ASEAN.

Troisièmement, contrairement au TPP, l'EVFTA ne comporte aucune exigence pour plus de libéralisme politique. Dans le cadre du TPP, le gouvernement vietnamien aurait dû permettre aux syndicats indépendants de fonctionner, une ouverture qui aurait pu rendre le régime nerveux.

Sans de telles exigences, bien que l'EVFTA conseille certaines réformes, le gouvernement vietnamien ne sera pas forcé de libéraliser son environnement politique dans l'intérêt d'un plus grand commerce.

Quatrièmement, l’EVFTA mettra également en place des dispositions sur la transparence et l'équité dans les contrats gouvernementaux.

NDEL/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Ouverture de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine à Hanoï La deuxième édition de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine - l’endroit de rencontre des hommes et de la nature a été inaugurée le 21 novembre dans le Centre de la culture et des arts du Vietnam, à Hanoï.