09/03/2011 02:30
Cette année, le grand rendez-vous pour le sport national est les 26es Jeux sportifs de l'Asie du Sud-Est (SEA Games), organisés en Indonésie et pour lesquels le Vietnam nourrit de grandes ambitions : figurer dans le Top 3 du classement par nations, avec à la clé 70 à 90 médailles d'or.
Pour y parvenir, le Vietnam aura fort à faire, que ce soit face au pays organisateur de cette 26e édition des SEA Games, en l'occurrence, l'Indonésie, ou encore face à la Thaïlande et à la Malaisie, qui s'annoncent redoutables.
Lorsque que l'on regarde les disciplines qui seront représentées lors de ces jeux, le pays organisateur semble avoir une longueur d'avance sur ses concurrents et peut prétendre glaner de nombreuses médailles, notamment dans les nouveaux sports au programme.

Le Vietnam, la Thaïlande et la Malaisie semblent être sur un pied d'égalité. Il est difficile de pronostiquer qui figurera dans le Top 3, ou plutôt qui n'y figurera pas, même si la Thaïlande enverra aux SEA Games 26 une délégation très puissante et sera certainement un concurrent très sérieux à la première place du classement final avec l'Indonésie. Cependant, la Thaïlande semble pêcher dans les nouvelles disciplines. Ce qui n'est pas le cas de la Malaisie, qui pourrait créer la surprise.

Le Vietnam n'est pas en reste, la délégation sportive ayant tous les atouts en main pour briller, notamment dans les arts martiaux, la plongée et les échecs où elle devrait être capable de s'accaparer environ 60% des médailles d'or distribuées. De plus, le Vietnam a réussi à faire introduire le vovinam en tant que discipline officielle des SEA Games, ce qui, outre le fait que cela représente un progrès notable dans le processus d'internationalisation de cet art martial, permettra au Vietnam d'empocher quelques médailles supplémentaires. Confiante et déterminée, la délégation vietnamienne se rendra en Indonésie avec l'objectif de figurer, on l'a dit, dans le Top 3 du classement final.

Un potentiel important

La cérémonie d'ouverture des SEA Games 26 aura lieu le 11 novembre prochain à Palembang, en Indonésie. Le Vietnam y enverra une délégation importante composée de 560 sportifs, lesquels concourront dans 31 des 44 disciplines à l'affiche. Les plus grands espoirs de médailles d'or du Vietnam reposent sur l'athlétisme qui cible l'objectif de remporter entre huit et dix médailles d'or. Vu Thi Huong, Truong Thanh Hang et Vo Van Huyên font évidemment figure de favoris dans leur(s) spécialité(s). Mais il n'y a pas que l'athlétisme. La lutte table sur 7-8 médailles d'or ; le wushu, 5-6 ; le taekwondo, 5 ; la plongée, 5-6 ; les échecs, 5-6 ; le karaté, 4-5 ; le vovinam, 5 ; le pencak silat, 4-5 ; le judo, 4 ; la gymnastique aux agrès, 3-4 ; le canoë-kayak, 2-3 ; le rowing, 2-3 ; le tir, 3 et le football : une. Sans oublier la natation, le kempo, l'aérobic, le cyclisme, le billard-snooker, la boxe féminine, le foot bag féminin, la pétanque..., qui peuvent apporter leurs lots de surprises et faire retentir l'hymne vietnamien plus d'une fois !

Depuis le début de l'année, le pays se prépare activement à cette échéance et plus globalement, pour affirmer sa position de nation sportive en Asie du Sud-Est comme dans le reste du monde. Ainsi, outre le fait de se focaliser sur les SEA Games et les éliminatoires des Jeux Olympiques 2012 de Londres, le Département du sport de haut niveau a adopté la motion qui prévoit de sélectionner, puis d'entraîner et de former 1.000 à 1.200 sportifs et entraîneurs dans le pays, mais aussi à l'étranger. De plus, le pays a décidé d'investir en priorité dans les disciplines où les sportifs ont le plus de chances de briller lors SEA Games et de décrocher une place officielle pour participer aux JO. En pratique, cela consiste à s'attacher les services de spécialistes dans les disciplines les plus prometteuses comme taekwondo, haltérophilie, lutte, karaté, échecs, athlétisme, boxe féminine... ; à remettre des bourses aux sportifs et entraîneurs les plus brillants, sans oublier de moderniser les infrastructures et équipements des complexes sportifs réservés au haut niveau, à l'amélioration de l'entourage des sportifs sur le plan nutritionnel et de la santé, pour des entraînements de meilleure qualité. Le tout, dans une optique de performance.

Selon la Stratégie nationale de l'éducation physique et des sports d'ici 2020, l'un des grands objectifs du sport national de haut niveau est de figurer dans le Top 3 régional. Briller lors des SEA Games 26 est une étape importante dans la réalisation de cette stratégie.

48 sportifs vietnamiens aux JO-2012
Selon l'objectif fixé par le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, le Département de l'éducation physique et des sports doit investir davantage dans le sport de haut niveau, de sorte que le Vietnam puisse envoyer 48 sportifs aux JO-2012. Les espoirs reposent notamment sur ces disciplines : athlétisme, natation, taekwondo, judo, lutte libre, badminton, tennis de table, yacht, tir et haltérophilie.


Diêu An/CVN
9/3/2011
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite inoubliable à Quang Ninh pour les étudiants de l’IFI

L’hôtel Saigon - Ha Long, un 4 étoiles au cœur de la baie La célèbre baie de Ha Long, située à Quang Ninh (Nord), est classée parmi les sept nouvelles merveilles de la nature du monde. L’hôtel Saigon - Ha Long, relevant du voyagiste Saigontourist, est l’un des premiers hôtels de luxe à s’y implanter.