26/09/2019 22:28
Le Vietnam souhaite désormais se conformer aux normes du travail internationales. Afin de respecter ses engagements en la matière, il a adopté en 2019 trois conventions de l’Organisation internationale du travail (OIT).
>>L'OIT s'engage à aider le Vietnam à améliorer ses politiques en matière de travail et de bien-être
>>Célébration du centenaire de la création de l’OIT à Hanoï

Dans une usine de Toyota à Vinh Phuc (Nord).
Photo: VNA/CVN

Les trois conventions de l’OIT ratifiées en 2019 sont la 88 sur le service de l'emploi, la 159 sur la réadaptation professionnelle et l'emploi des personnes handicapées et la 98 sur le droit d'organisation et de négociation collective. Cette dernière est l’une des 8 conventions fondamentales de l’OIT.

Un processus inéluctable

À l’heure où le Vietnam accélère son intégration au tissu économique mondial, se conformer aux conventions et recommandations de l’OIT s’impose. Cette question retient donc une attention tout particulière de la part du  Parti et de l’État vietnamiens.

Ce cadre juridique prévoit en autres une normalisation des conditions de travail et un coût de la main-d’œuvre défini selon la loi de l’offre et de la demande. Ces dispositions doivent permettre de réguler la concurrence entre les entreprises vietnamiennes et étrangères. 

Le ministre vietnamien du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales, Dào Ngoc Dung, affirme : ''Le Vietnam est un membre responsable de l’OIT. Nous avons ratifié 24 de ses conventions dont 6 fondamentales sur 8. Récemment, l’Assemblée nationale vietnamienne a adopté à l’unanimité la convention 98 sur le droit d'organisation et de négociation collective''.

Pour être en mesure d’appliquer les conventions et recommandations prescrites, le Vietnam a procédé à de nombreux amendements des lois déjà en vigueur. De nombreuses propositions d’amendements font d’ailleurs l’objet d’une collecte d’avis.

La Confédération générale du travail du Vietnam a soumis au Premier ministre une proposition de refonte des activités des syndicats au Vietnam, lesquelles devraient désormais être organisées conformément aux normes internationales.

De son côté, le gouvernement rapporte régulièrement à l’OIT ce qu’il a fait pour appliquer les conventions et les recommandations que cette dernière lui avaient adressées. En 2019, ces rapports concernent l’application de 9 conventions, dont 3 des conventions fondamentales, à savoir la 138 sur l'âge minimum, la 182 sur les pires formes de travail des enfants et la 29 sur le travail forcé.

Le soutien de la communauté internationale

Les actions déployées par le Vietnam pour se conformer au droit international du travail ont largement été saluées par la communauté internationale. L’adhésion à l’OIT contribue à améliorer les conditions de travail et la productivité au service du développement durable.

Deborah Greenfield, directrice générale adjointe de l’OIT, souligne : ''Je félicite le Vietnam pour son adhésion à la convention 98 sur le droit d'organisation et de négociation collective, l’une des conventions fondamentales de l’OIT et aux conventions 88 et 159. Les amendements qui ont été effectués sur le Code du travail vietnamien sont conformes à la Déclaration de 1998 de l’OIT relative aux principes et droits fondamentaux au travail. Vous avez rempli vos engagements internationaux en matière de législation du travail en adoptant la résolution 6 sur l’intégration internationale, la résolution 27 sur la réforme salariale et la résolution 28 sur l’assurance sociale''.

Le Vietnam envisage de ratifier en 2020 la convention 105 sur l’abolition du travail forcé et la convention 87 sur la liberté syndicale et la protection du droit syndical en 2023.

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’argentique et les jeunes vietnamiens: le grand amour !

À la découverte du monastère zen Truc Lâm Tây Thiên  Le monastère zen Truc Lâm Tây Thiên, l’un des trois plus grands au Vietnam, se trouve dans la commune de Dai Dinh, district de Tam Dao, province de Vinh Phuc, à 60 km au nord-ouest de la capitale Hanoï.