03/06/2021 17:15
L’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission du Vietnam auprès de l’ONU, a salué les progrès concernant la participation des femmes aux processus politiques et de paix au Sahel, lors d’une réunion en formule Arria tenue le 2 juin à New York.
>>Le chef de l'ONU appelle à un financement stable et prévisible pour le maintien de la paix au Sahel
>>Le Vietnam à une réunion du Conseil de sécurité sur la région du Sahel

L'ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission du Vietnam auprès de l’ONU.
Photo : VNA/CVN

En vue de continuer à promouvoir la participation pleine et significative des femmes à ces processus, l'ambassadeur Dang Dinh Quy a souligné la nécessité d'éliminer les obstacles, de changer radicalement les perceptions, de prendre des mesures plus audacieuses et de renforcer l'autonomisation des femmes.

Il a appelé la communauté internationale à travailler ensemble pour développer et diversifier les sources de financement afin d'assurer un financement durable aux initiatives d'égalité des sexes et aux projets importants du Sahel.

Il a également jugé nécessaire d'augmenter l'utilisation de l'ensemble des indicateurs mondiaux publié par le Conseil de sécurité de l’ONU en 2009 pour surveiller la mise en œuvre de l'agenda "Femmes, Paix et Sécurité" (WPS).

Cette réunion a été organisée par dix pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU que sont le Niger, la Norvège, la France, la Tunisie, l'Irlande, le Royaume-Uni, les États-Unis, le Kenya, Saint-Vincent-et-les Grenadines, le Vietnam, en collaboration avec l'Union africaine, l’Union européenne, l’ONU Femmes et la Stratégie intégrée des Nations unies pour le Sahel (UNISS).

Des représentants de 39 pays membres de l'ONU, dont 15 du Conseil de sécurité, ont assisté à cette réunion et à l’événement au cours duquel certains pays ont annoncé la création d’un groupe des amis des femmes au Sahel.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Quel visage aura le tourisme francophone au Vietnam après le COVID-19 ? L’activité touristique au Vietnam a été anéantie par la pandémie de COVID-19. Pour la deuxième année consécutive, les professionnels du tourisme francophones continuent à naviguer à vue en espérant un retour aux affaires après la crise.