13/08/2021 19:13
Le chef adjoint de la Mission permanente du Vietnam auprès des Nations unies, l'ambassadeur Pham Hai Anh, a salué les récentes évolutions en Somalie lors de la réunion du Conseil de sécurité des Nations unies sur la situation en Somalie et les activités de la Mission d'assistance des Nations unies en Somalie (MANUSOM), tenue jeudi 12 août.
>>Conseil de sécurité : le Vietnam condamne la violence contre les civils en Somalie
>>L'ONU met en garde contre de graves inondations en Somalie

Lieux d''un attentat à la voiture piégée, le 28 avril à Mogadiscio, en Somalie.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le chef adjoint de la Mission permanente du Vietnam auprès des Nations unies, Pham Hai Anh, a formé le vœu que les élections somaliennes se tiendront de manière sûre et pacifique, sur la base du calendrier convenu.

Le processus politique "mené et dirigé par les Somaliens" devra tenir compte des aspirations légitimes de toutes les parties prenantes somaliennes, a-t-il précisé en demandant aussi une représentation équitable des femmes, des minorités et des jeunes.

Il a réaffirmé la nécessité d’un soutien international continu en matière d’assistance financière et technique aux efforts de renforcement de l’État, y compris le renforcement des institutions.  Il faut aussi créer un environnement favorable et renforcer les mesures de protection des civils, a-t-il recommandé en mettant l’accent sur les préparatifs électoraux et sur la protection des groupes vulnérables, des femmes et des enfants.

Pham Hai Anh s’est dit préoccupé par l’instabilité persistante de la situation sécuritaire et a condamné la violence et les attaques terroristes contre les civils, les responsables gouvernementaux, les forces de sécurité somaliennes, le personnel de l’ONU et de la MANUSOM.

Il a exhorté le gouvernement somalien à redoubler d’efforts pour mettre en œuvre des mesures de sécurité de protection des civils et accélérer les enquêtes sur la violence et les meurtres de civils.

À cet égard, il a plaidé pour un appui à l’armée et aux forces de sécurité somaliennes, par le biais de la formation, de la fourniture de matériel, du renforcement des capacités et de la mise en œuvre d’opérations contre les Chabab.

Il a enfin insisté sur la nécessité de relever les défis et de résoudre les problèmes économiques auxquels la Somalie est confrontée, soulignant les besoins particuliers dans le développement agricole, la pandémie de COVID-19, ainsi que dans le cadre de l’invasion des criquets pèlerins, des inondations et de la sécheresse.

À cet égard, il s’est dit préoccupé par le faible niveau de financement du Plan d’intervention humanitaire 2021 pour la Somalie, et appelé les partenaires internationaux à mobiliser un soutien supplémentaire pour aider le gouvernement à atténuer les difficultés socioéconomiques.

Les participants à l'événement ont également exprimé leur soutien au rôle et aux activités de la MANUSOM, de la Mission de la Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM) et des organisations régionales pour aider le gouvernement somalien.

Fondée en 2013, la MANUSOM est chargée d'aider le gouvernement somalien dans le processus de paix et de réconciliation, ainsi que de coordonner l'assistance internationale.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Hanoï se prépare à la relance du tourisme Cinq mois depuis l'éclosion de la 4e vague du COVID-19, la situation épidémique à Hanoï et à de nombreuses villes et provinces s'est améliorée considérablement.