17/06/2021 17:19
Afin que la vie des populations revienne à la normale, la vaccination est essentielle. Dans la lutte contre la pandémie de COVID-19, elle permettra de protéger le plus grand nombre, et le Vietnam n’y fait pas exception.
>>Le Vietnam attend désormais 6 millions de doses de vaccins anti-COVID-19
>>Le Japon va fournir un million de doses de vaccin AstraZeneca au Vietnam le 16 juin

Cérémonie de lancement du Fonds de vaccins du Vietnam, à Hanoï.

À l’heure actuelle, de nombreux pays dans le monde vaccinent leur population à grande échelle pour un retour rapide à la normale. C’est le cas de Malte qui a vacciné 66% de sa population ou encore du Royaume-Uni avec 61%, de l’Irlande, 55%, la Hongrie, 53% et les États-Unis, 52%.

En Israël, la campagne de vaccination bat aussi son plein. Plus de 70% de la population israélienne ayant plus de 20 ans a reçu les deux doses du vaccin, et les enfants âgés de 12 à 15 ans seront vaccinés bientôt. Actuellement, le gouvernement israélien n’enregistre que quatre ou cinq cas positifs au coronavirus par jour. Grâce à de tels résultats, le pays a levé presque toutes les mesures de restrictions ou de distanciation sociale et rouvert toutes les activités quotidiennes et commerciales depuis début juin.

Un Fonds de solidarité

Interface du site du Fonds de vaccins du Vietnam.

Comme pour d’autres pays, le Vietnam est en train de négocier avec des producteurs de vaccin pour être en mesure de vacciner 75% de sa population et ainsi attendre l’immunité collective. Pour ce faire, en dehors du budget de l’État, les particuliers, les institutions et les entreprises sont appelés à participer via une collecte de fonds.

Chacun peut verser de l’argent par virement bancaire au Fonds de vaccins contre le COVID-19 en envoyant un SMS ou en faisant des dons sur le site https://www.quyvaccincovid19.gov.vn, un canal gouvernemental sécurisé. En plus, ce portail accepte également des vœux, des messages aux proches, amis, équipes en première ligne dans la lutte contre le COVID-19. Une attestation numérique sera bien évidemment remise à des donateurs via ce portail.

Déjà plus de 4.790 milliards de dôngs collectés

La plateforme recueille et gérera aussi les ressources financières accordées aux programmes de vaccination dans l’ensemble du pays. L’obtention croissante de ressources financières permettra au Vietnam d’augmenter les doses importées mais aussi de finaliser la production de son propre vaccin.

Vaccination anti-COVID-19 à Thanh Hoa (Centre).
 

Le Fonds vaccinal du Vietnam a reçu, au jour du 12 juin 2021, plus de 4.790 milliards de dôngs, donnés par des particuliers et entreprises. Selon le ministère des Finances, le montant total nécessaire pour  financer la vaccination de l’ensemble de la population vietnamienne est estimé 25,2 mille milliards de dôngs.

''Le budget du ministère des Finances est de plus de 14.000 milliards de dôngs et il prévoit de débourser plus de 11.000 milliards de dôngs, montant qui viendra s’ajouter aux dons effectués par les particuliers et les entreprises dans et hors du pays. Ce programme est significatif pour la mise en place des achats et de la vaccination au service de la population'', a souligné Hô Duc Phoc, ministre des Finances.

Lors de la cérémonie de lancement du Fonds de vaccins du Vietnam, tenue le 5 juin à Hanoï, le Premier ministre Pham Minh Chinh a déclaré que le Fonds destiné à la vaccination était un véritable acte de solidarité, permettant au pays de vaincre le COVID-19.

Selon la notice N°160/TB-VPCP de l’Office du gouvernement publiée à la suite de sa rencontre avec les scientifiques, les entreprises engagées dans la recherche et la production de vaccins anti-COVID-19, le Premier ministre Pham Minh Chinh a demandé de créer les conditions optimales à la recherche et à la production de vaccins anti-COVID-19.

Le Premier ministre Pham Minh Chinh (3e à droite) avec les scientifiques et les entrepreneurs participant à la rencontre, le 7 juin à Hanoï.

Le chef du gouvernement a affirmé que les vaccins revêtent un caractère décisif, stratégique et à long terme dans la prévention et le contrôle des épidémies en général et du COVID-19 en particulier, et qu’ils doivent être inclus dans la stratégie globale de recherche, de transfert de technologie et de production de vaccins pour économiser le budget de l’État à la fois dans l’immédiat et sur le long terme.

Afin que la recherche et la production de vaccins soient mises en œuvre efficacement dans les temps à venir, le chef du gouvernement a demandé de se concentrer sur le règlement rapide des difficultés et des obstacles d’ordre juridique et politique dans l’esprit d’adhérer à la réalité et de créer les conditions les plus favorables à la recherche, au tranfert de technologie et à la production de vaccins.

Le Premier ministre a mis l’accent sur le déploiement de nombreuses solutions pour mobiliser des ressources financières pour la recherche et la production de vaccins, y compris des solutions de partenariat public-privé sur le principe d’harmonie, de rationalité et d’efficacité des intérêts de l’État, des scientifiques et des entrepreneurs.

Texte et photos : Truong Giang - VNA/CVN
 
* Article publié dans le cadre la mise en œuvre de l'arrêté gouvernemental  N°84 daté du 29 mai 2020 sur les mesures à remédier aux difficultés dans la production et les affaires commerciales, à doper le déblocage des investissements publics et à assurer la sécurité sociale dans le contexte de la pandémie de COVID-19.
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Un symbole de Hanoï sous le ciel du Sud Qui dit chùa Môt Côt (pagode au pilier unique) dit Hanoï. Néanmoins, il en existe à Hô Chi Minh-Ville une autre, de même forme et de même taille. Un témoin de l’attachement des gens du Sud envers la capitale millénaire.