07/05/2018 23:26
Le vice-ministre de l’Industrie et du Commerce, Dô Thang Hai, également directeur de l’Autorité nationale du Vietnam chargée de l’application de la Convention sur l’interdiction des armes chimiques, a reçu le 7 mai à Hanoï, Ahmet Üzümcü, directeur général de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC).
>>Le Vietnam, l'un des premiers signataires de la Convention sur l’interdiction des armes chimiques


Depuis son adhésion à la Convention sur l’interdiction des armes chimiques (CIAC), le Vietnam est toujours un membre actif en respectant tous ses devoirs. Le vice-ministre Dô Thang Hai a rappelé que le pays avait adopté plusieurs textes juridiques pour appliquer la convention.

Lors d’une visite au Vietnam en 2006, Rogelio Pfirter, ancien directeur général de l’OIAC a constaté que le Vietnam était l’un des pays ayant élaboré le plus rapidement des règles juridiques au niveau national pour appliquer la Convention. Cela a constitué une illustration des efforts du gouvernement vietnamien pour tenir ses engagements.

Coopération renforcée avec l'OIAC

Depuis la ratification de la CIAC en 1998 par le Vietnam, sa coopération avec l’OIAC n’a cessé de se développer, notamment dans la communication et dans la formation de spécialistes. L’OIAC a collaboré avec l’Autorité nationale du Vietnam chargée de l’application de la CIAC (VNA) pour organiser sept conférences dans le pays. Le Vietnam a également reçu des délégations de l’OIAC venues pour examiner les données des fabricants de produits chimiques. Les résultats de ces examens montrent que les déclarations du Vietnam sont conformes aux vérifications de l’OIAC. Le Vietnam est actuellement un membre du Comité exécutif de l’OIAC pour le mandat 2016-2018.

Ahmet Üzümcü (gauche), reçu par Dô Thang Hai, le 7 mai à Hanoï. Photo: BCT/CVN

Le vice-ministre Dô Thang Hai a affirmé au directeur général de l’OIAC les efforts continus du Vietnam pour collaborer avec les autres membres afin de promouvoir la nécessité d’éliminer les armes destructives, les armes chimiques en particulier. Le directeur de la VNA a également réaffirmé son soutien pour un respect total de la CIAC et dénoncé tout recours aux armes chimiques. Il a insisté par ailleurs sur la nécessité d’assurer les droits légitimes des nations dans le développement de l’industrie chimique pour des fins pacifiques.

Dô Thang Hai a déclaré que le Vietnam appréciait les assistances de l’OIAC en matière matérielle et d’amélioration des compétences des spécialistes vietnamiens à travers des formations et des conférences. Il a souhaité que le directeur général de l’OIAC continue d’aider le Vietnam dans l’application de la Convention et dans de nouveaux secteurs tels que sécurité et sûreté chimique.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.