23/12/2020 21:00
D’ici la fin de l’année, le ministère de la Santé est déterminé à renforcer les mesures de prévention et de lutte contre la pandémie de COVID-19 afin de garantir que les gens puissent profiter d’un Têt traditionnel (Nouvel An lunaire) heureux, a souligné son ministre Nguyên Thanh Long.
>>Un vaccin anti-coronavirus "made in Vietnam" testé sur l’homme
>>Hanoï donne la haute priorité à la maîtrise du COVID-19
>>Sanctionner strictement les violations menant à la transmission locale

Le ministre de la Santé, Nguyên Thanh Long, s'exprime à la conférence en ligne sur le renforcement de la lutte contre l’épidémie, le 23 décembre.
Photo : Hoàng Hiêu/VNA/CVN

Lors d’une conférence en ligne avec les 63 villes et provinces sur le renforcement de la prévention et de la lutte contre l’épidémie, mercredi 23 décembre, le ministre de la Santé, Nguyên Thanh Long, a affirmé qu’à ce jour, le Vietnam avait réussi à maîtriser le COVID-19.

Concernant la nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus apparue au Royaume-Uni, le Vietnam ne l'a pas encore découvert, a dit M. Long, tout en appelant les gens à être vigilants dans la prévention de l’épidémie.

S’agissant du vaccin anti-coronavirus, ces derniers temps, sous la direction du gouvernement et du Premier ministre, les unités concernées ont accéléré la recherche, les tests et la production de vaccins, a fait savoir le ministre de la Santé.

Actuellement, le Vietnam a officiellement testé le vaccin Nano Covax développé par le laboratoire Nanogen sur les humains. Les premiers volontaires vaccinés pour la première phase sont désormais en bonne santé.

Après le vaccin Nano Covax, les deux autres de l'IVAC et de la Vabiotech seront testés en mars 2021, a-t-il indiqué.

Outre la production de vaccins, le ministère de la Santé cherche à garantir des mécanismes et à négocier avec les entreprises pour obtenir le vaccin anti-coronavirus pour le Vietnam dans les meilleurs délais, a-t-il souligné.

Le ministre Nguyên Thanh Long a demandé aux localités de renforcer la gestion des personnes entrant au Vietnam et d’empêcher les entrées illégales pour contenir la propagation de l’épidémie. Les localités doivent également intensifier la gestion des entrées légales, notamment des personnes mises en quarantaine à domicile, a-t-il ajouté.

Il a également appelé les localités à être prêtes à répondre à un scénario d'infection dans un établissement de santé, à former les agents de santé, à multiplier les tests de dépistage du coronavirus… D'ici à la fin de l'année, les établissements de santé devraient considérer la prévention de l’épidémie comme une première priorité.

Lors de l’événement, le Docteur Kidong Park, représentant en chef de l’Organisation mondiale de la santé, a indiqué que l'Assemblée générale des Nations unies avait adopté la Résolution proclamant le 27 décembre la "Journée internationale de préparation aux épidémies". Il s’agissait de la première résolution élaborée et soumise à l’Assemblée générale par le Vietnam, ce qui témoigne d’un rôle croissant du Vietnam dans la sécurité de santé mondiale.

Il s’est déclaré convaincu que le système de santé du Vietnam serait de plus en plus durable et flexible pour faire face à l’épidémie. 
VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hông Mi, l'alcool qui fait la fierté de Bac Hà

Quang Binh : 122 millions d'euros pour le Festival international des fleurs 2023 Le Festival international des fleurs 2023 aura lieu du 1er décembre 2023 au 31 mai 2024 dans la commune de Hai Ninh, district de Quang Ninh, province de Quang Binh (Centre), sur une superficie de 89 ha.