26/06/2014 11:18
Un colloque a été organisé mercredi 25 juin à Hanoi par le ministère de l'Industrie et du Commerce, consacré aux potentiels et défis de deux marchés de l'Afrique et du Moyen-Orient.

L’Afrique et le Moyen-Orient sont des marchés prometteurs pour les entreprises vietnamiennes, a déclaré le directeur adjoint du Département de promotion commercial du ministère de l’Industrie et du Commerce (MIC), Dô Kim Lan.

Selon le chef adjoint du Département de l'Afrique, de l'Asie de l'Ouest et de l'Asie du Sud du MIC, Pham Trung Nghia, les pays africains ont une énorme demande en articles de consommation et machines-outils, tandis que ceux du Moyen-Orient sont demandeurs de produits agroalimentaires.

Le Moyen-Orient est un grand consommateur de produits agroalimentaires.
Photo : Trân Viêt/VNA/CVN


Les exportations du Vietnam vers l'Afrique ont augmenté rapidement, avec de grands marchés comme l'Afrique du Sud, l'Égypte, l'Algérie, le Nigeria et le Ghana. Les produits principaux à l’export sont café, poivre, produits aquatiques, ordinateurs, produits électronique et composants, chaussures et sandales et matériaux de construction.

Pham Trung Nghia a déclaré que les entreprises vietnamiennes doivent être patientes pour exploiter pleinement les potentiels de ces débouchés en raison de certaines réglementations, par exemple les marques et informations sur les produits doivent être écrites en anglais, en français ou en langue locale.

Selon le ministère de l'Industrie et du Commerce, les échanges commerciaux entre le Vietnam et l’Afrique ont affiché un excédent commercial annuel d'environ un milliard de dollars ces dernières années. Ils ont bondi de 4,7 milliards de dollars en 2012 à près de 7 milliards en 2013. Turquie, Israël et Emirats arabes unis sont les principaux marchés moyen-orientaux du Vietnam. 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.