03/07/2020 10:58
Le vice-ministre des Affaires étrangères, Lê Hoài Trung, a affirmé que le Vietnam avait bien rempli ses tâches en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies, créant ainsi un environnement international propice au développement et à l'intégration du pays ainsi qu’au renforcement des relations bilatérales avec les pays.
>>Saisir les opportunités pour accélérer les priorités du Vietnam au Conseil de sécurité
>>Le Vietnam souligne la garantie des droits à la santé et à la sécurité des personnes

Le vice-ministre des Affaires étrangères, Lê Hoài Trung lors de la réunion.
Photo : VNA/CVN

Lê Hoài Trung, qui est également à la tête du groupe de travail intersectoriel sur l'accession du Vietnam au Conseil de sécurité des Nations unies (CSNU) en qualité de membre non permanent, a fait cette remarque lors d'une réunion périodique à Hanoï jeudi 2 juillet pour examiner les performances du Vietnam au CSNU au premier semestre de cette année et décrire les tâches pour le temps à venir.

Il a mentionné un certain nombre de mesures pour continuer d’améliorer la position et les contributions du Vietnam au CSNU. Il a également demandé aux ministères et organismes concernés d'améliorer le travail conjoint et de partager les informations relatives à la recherche et à la consultation sur les politiques.

Après avoir écouté le rapport du ministère des Affaires étrangères, les participants ont partagé le point de vue selon lequel les développements rapides, compliqués et incertains dans le monde dus à la concurrence entre les grandes puissances, la montée des tensions dans les points chauds à travers le monde ainsi que les graves impacts de la pandémie de COVID-19 posaient de grands défis au fonctionnement des mécanismes multilatéraux au premier semestre.

Dans ce contexte, le CSNU a traité un volume de travail énorme avec plus de 200 réunions au niveau des ambassadeurs et des chefs de délégation, et des centaines de séances de travail, ainsi que l'adoption de 80 documents sur 59 points différents de son ordre du jour.

Sur la base de sa politique extérieure d'indépendance et d'autonomie et en tant que membre responsable de la communauté internationale, le Vietnam a activement participé aux travaux du CSNU et a obtenu des résultats notables, notamment la prise de fonction réussie du président du CSNU en janvier 2020 et l'organisation d'un débat public sur l'adhésion à la Charte des Nations unies pour le maintien de la paix et de la sécurité internationales, et un exposé sur "La coopération entre l'ONU et les organisations régionales : le rôle de l'ASEAN".

Conformément au décret N°25 du 8 août 2018 du Secrétariat du Comité central du Parti sur le renforcement des relations extérieures multilatérales, le Vietnam a traité les questions au CSNU de manière appropriée et équilibrée.

Le pays s'est efforcé de jouer son rôle de médiateur dans sa capacité pour promouvoir le règlement des questions de paix et de sécurité internationale sur la base du respect de la Charte des Nations unies et des principes fondamentaux du droit international, dont le respect de l'indépendance, de la souveraineté et de l'intégrité territoriale des pays, la non-ingérence dans les affaires intérieures d’autrui, en s'abstenant de recourir à la force ou de menacer d’y recourir dans les relations internationales.

Les dirigeants de l'ONU et des pays ainsi que l’opinion internationale ont également fait l'éloge du rôle et de la participation du Vietnam au CSNU.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam

Le secteur touristique se joint au combat contre le COVID-19 Vu la situation épidémique compliquée dans le monde ainsi qu’au Vietnam, le secteur touristique de la province de Thua Thiên-Huê (Centre) respecte bien les règles fixées dans le cadre de la lutte et la prévention du COVID-19.