26/10/2020 23:24
Le Vietnam a enregistré un nouveau cas importé de COVID-19 au cours des 12 dernières heures, portant le total à 1.169, a fait savoir lundi soir 26 octobre le Comité national de pilotage pour la prévention et le contrôle du COVID-19.
>>Aucun nouveau cas signalé ce lundi matin 26 octobre
>>Coronavirus : le Vietnam enregistre huit nouveaux cas importés

La zone de quarantaine à l’hôpital général de Câu Yên dans la province de Ninh Binh au Nord.
Photo : VNA/CVN

Le patient est un homme de 57 ans qui est revenu de Russie sur le vol VN5062 le 16 octobre et a été envoyé dans un centre de quarantaine concentrée dans la province de Ninh Binh (Nord) à son arrivée.

Actuellement, il est soigné à l’hôpital général de Câu Yên dans le district de Hoa Lu, province de Ninh Binh.

Sur le total des cas, 691 sont d’origine locale, dont 551 signalés depuis le début de la dernière vague de coronavirus le 25 juillet.

Le même jour, quatre patients se sont rétablis, ce qui porte le nombre total de guérisons à 1.061. Le bilan des décès reste à 35.

Parmi les patients encore sous traitement, quatre ont été testés négatifs au SARS-CoV-2 une fois, deux deux fois et neuf trois fois. Actuellement, il n’y a aucun patient dans des conditions critiques.

Au total, 14.901 personnes ayant été en contact direct avec des cas confirmés ou en provenance de régions épidémiquers sont mises en quarantaine, dont 173 dans des hôpitaux, 13.615 dans des centres de quarantaine concentrée et 1.113 à domicile ou dans des établissements d’hébergement.

Selon le ministère de la Santé, l’épidémie a été maîtrisée. Cependant, comme le coronavirus peut s’aggraver pendant la saison hiver-printemps, le ministère a toujours recommendé aux habitants locaux de porter des masques faciaux et de se laver régulièrement les mains avec des désinfectants. 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Bac Son, la vallée des contemplations À plus de 160 km de Hanoï, Bac Son est une vallée paisible aux paysages magnifiques. Éloignés du tohu-bohu citadin, les visiteurs pourront s’immerger dans la vie quotidienne locale et se recueillir auprès des Tày et Nùng très hospitaliers.