17/12/2019 23:30
L’économie du Vietnam a accompli une belle performance en 2019, avec une croissance du PIB estimée à 6,8%, une dette publique réduite de près de 8 points de pourcentage du PIB depuis 2016 et un excédent commercial pour la quatrième année consécutive, selon le rapport de la Banque mondiale publié mardi 17 décembre à Hanoï.
>>Hanoï vise un GRDP de 7,5% ou plus en 2020
>>Deux scénarios de croissance pour l’économie vietnamienne
>>Le Vietnam, une économie dynamique et attrayante au sein de l’ASEAN

Le directeur national de la Banque mondiale au Vietnam, Ousmane Dione (gauche), lors d'une séance de présentation d'un rapport, le 17 décembre à Hanoï. Photo : Trân Viêt/VNA/CVN

La Banque mondiale (BM) a qualifié les résultats de remarquables dans le contexte de ralentissement mondial.

Le dernier "Taking Stock", le rapport économique semestriel de la BM sur le Vietnam, met l’accent sur la résilience de l’économie vietnamienne. La croissance du PIB a continué d’être tirée par un secteur extérieur solide avec les exportations en hausse d’environ 8% en 2019, près de quatre fois plus vite que la moyenne mondiale.

Le pays est également resté une destination attractive pour les investisseurs étrangers, avec des entrées d’investissements directs étrangers (IDE) de 3 milliards d’USD en moyenne mensuelle.

En outre, la consommation des ménages est apparue comme un contributeur important à la croissance du PIB en raison de l’élargissement de la classe des revenus moyens et de la hausse des salaires. Les entreprises privées ont également augmenté leurs investissements de 17% au cours de la même période.

Les perspectives à court et à moyen termes sont bonnes car la BM prévoit un taux de croissance du PIB d’environ 6,5% au cours des prochaines années. Les fondamentaux économiques du Vietnam s’avèrent solides et le gouvernement a créé un espace budgétaire grâce à sa politique budgétaire prudente.

Cependant, le pays n’est pas complètement à l’abri des chocs externes, comme en témoigne la baisse progressive de la croissance des exportations de 21% à 8% entre 2017 et 2019.

Cette baisse a été encore plus prononcée sur les marchés non américains, en hausse de seulement 3,6% au cours des 11 premiers mois de 2019. L’IDE Greenfield a également ralenti d’environ 30% au cours des deux dernières années, même s’il a été compensé par une augmentation des fusions et acquisitions.

Moteur de croissance

La croissance du PIB du Vietnam est estimée à 6,8% en 2019, selon la Banque mondiale. Photo : Danh Lam/VNA/CVN

Pour tenir compte de ces risques externes et apporter un moteur de croissance supplémentaire à l’économie, le rapport recommande de faire du développement d’un secteur privé fort et dynamique une priorité. Cependant, de nombreuses entreprises opérant sur le marché intérieur sont confrontées à de sérieux obstacles empêchant leur expansion, surtout l’accès au crédit.

Le directeur national de la BM au Vietnam, Ousmane Dione, a déclaré que le traitement des contraintes financières des entreprises devrait recevoir la plus grande attention de la part des décideurs politiques si le Vietnam veut poursuivre sa trajectoire de croissance rapide et inclusive et atteindre un statut de revenu élevé dans les décennies à venir.

Le rapport plaide pour le développement de marchés des capitaux qui fonctionnent bien comme fondement de la prospérité future du Vietnam. Comme l’ont constaté de nombreux pays dans le monde, y compris en Asie de l’Est, le bon fonctionnement des marchés de la dette et des actions peut aider à financer le secteur productif national et compléter les prêts du système bancaire et diversifier les sources de financement. Ils contribuent également à la résilience du système financier dans son ensemble en assurant une liquidité plus profonde et en diversifiant les risques.

Le rapport suggère également cinq domaines sur lesquels les décideurs devraient se concentrer pour faire progresser le développement des marchés des capitaux : moderniser les fondements juridiques et réglementaires des marchés des capitaux ; améliorer la gouvernance et la divulgation d’informations ; élargir la base d’investisseurs ; développer des produits innovants ; et renforcer le rôle du gouvernement dans le développement de la finance à long terme.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
“Mémoires de Hôi An”, retour sur les origines

Nouvel An lunaire : les premiers visiteurs étrangers à Quang Ninh Les premiers visiteurs étrangers du Tet du Rat 2020 sont arrivés le 25 janvier dans la ville de Ha Long, dans la province de Quang Ninh (Nord-Est).