01/07/2020 16:03
Lors d'une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies, le 30 juin, le Vietnam a affirmé son soutien constant au désarmement et à la non-prolifération des armes de destruction massive, dont les armes nucléaires, ainsi qu'à l'accord sur le nucléaire iranien de 2015.
>>Promotion des relations Vietnam - Iran durant la période de pandémie de COVID-19
>>Le Vietnam partage des expériences dans l’application des technologies nucléaires dans la lutte contre le COVID-19

L'ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès de l'ONU.
Photo : VNA/CVN

La réunion a examiné la mise en œuvre de la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations unies, qui a approuvé le Plan d’action global commun (JCPOA) de 2015 sur le programme nucléaire iranien, au cours des six derniers mois.

Rosemary DiCarlo, Secrétaire générale adjointe des Nations Unies aux affaires politiques et de consolidation de la paix, a déclaré que le Plan d’action global commun, approuvé par la résolution 2231 (2015), demeure crucial pour l’architecture mondiale de la non-prolifération nucléaire et pour la sécurité régionale et internationale.

Il est donc regrettable que l’avenir de cet accord soit remis en question, a ajouté Mme DiCarlo rappelant que les États-Unis se sont retirés du Plan d’action en mai 2018. Avant cette date, l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) avait confirmé dans 11 rapports que l’Iran respectait ses engagements nucléaires. La réimposition des sanctions américaines qui avaient été levées dans le cadre du Plan d’action ainsi que la décision de ne pas prolonger les dérogations pour le commerce du pétrole avec l’Iran et pour tous les autres projets prévus par le Plan d’action sont contraires aux objectifs fixés. Ces décisions ont entravé la capacité de l’Iran et d’autres États membres à mettre pleinement en œuvre le Plan d’action et la résolution 2231 (2015), a affirmé la haut responsable.

Lors de la réunion, un représentant de l'UE a affirmé que les autres parties au JCPOA poursuivront leurs efforts pour maintenir cet accord, soulignant que la mise en œuvre intégrale et efficace de toutes les parties est le facteur décisif.

L'ambassadeur de Belgique a appelé les organisations régionales et internationales à prendre les mesures appropriées pour contribuer à la mise en œuvre du JCPOA, et les parties concernées à éviter les actions provoquant les tensions.

Promouvoir les négociations
pour régler les différends


Pour sa part, l'ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès de l'ONU, a réitéré le soutien constant du Vietnam au désarmement et à la non-prolifération des armes de destruction massive, dont les armes nucléaires, le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires, la Résolution 2231 et le JCPOA.

Il a appelé les parties concernées à promouvoir les négociations pour résoudre les différends, à continuer d'appliquer pleinement et efficacement la résolution 2231 et le JCPOA, à faire preuve de retenue et à éviter les activités qui pourraient saper la confiance ou exacerber les tensions.

Le JCPOA a été signé à Vienne (Autriche) en 2015 avec la participation de l'Iran et du P5 + 1, à savoir le Royaume-Uni, la France, les États-Unis, la Russie, la Chine et l'Allemagne. Dans le cadre de cet accord, Téhéran doit limiter son programme de développement d'armes nucléaires en échange de l'allégement des sanctions.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai

Thanh Hoa, une destination post-COVID sûre Après la distanciation sociale en raison de la pandémie de COVID-19, la province de Thanh Hoa a rouvert ses sites touristiques.