29/06/2022 18:10
Le Vietnam a réaffirmé son soutien à l'appel du secrétaire général (SG) des Nations unies, Antonio Guterres, à un cessez-le-feu immédiat partout sur la planète, lors d’un dialogue tenu le 28 juin à New York.
>>L'ONU déclare un "état d'urgence des océans"
>>Les océans nous ont sauvés, maintenant c'est notre tour
>>ONU : huit millions de personnes touchées par la sécheresse en Éthiopie

L’ambassadrice Nguyên Phuong Trà, chargée d’affaires a.i du Vietnam auprès de l’ONU.
Photo : VNA/CVN

Le dialogue, portant sur le cessez-le-feu dans le monde après la pandémie de COVID-19, a eu lieu au siège des Nations unies. Il a été organisé conjointement par la Malaisie, le Bangladesh, l’Équateur, l’Égypte, la Jamaïque, le Japon, Oman, le Sénégal, la Slovénie et la Suède.

Lors de cet événement, l’ambassadrice Nguyên Phuong Trà, chargée d’affaires a.i du Vietnam auprès de l’ONU, a souligné que la pandémie de COVID-19 continuait de menacer les efforts de paix et de développement et que les conflits dans de nombreuses régions faisaient des victimes civiles et augmentaient les défis humanitaires.

Selon elle, il est nécessaire d'accorder une grande priorité à la garantie du respect du droit international et de la Charte des Nations unies. Pour promouvoir le cessez-le-feu, il est nécessaire de renforcer le respect des résolutions 2532, 2565 et des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations Unies.

L'ambassadrice Nguyên Phuong Trà a également souligné l'importance de s'attaquer aux causes profondes des conflits, de promouvoir la consolidation de la paix et de renforcer la résilience à long terme pour relever les défis futurs.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus impérial cultivé dans la cour d’une maison centenaire à Hanoï

Dak Lak et Hanoï coopèrent dans le tourisme Un séminaire sur la coopération entre Hanoï et Dak Lak a eu lieu jeudi 11 août dans la ville de Buôn Ma Thuôt de la province des hauts plateaux du Centre.