28/09/2021 13:15
L’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès de l'ONU, a réaffirmé la politique du Vietnam de non-prolifération des armes nucléaires et de désarmement nucléaire, lors d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU organisée le 27 septembre à New York pour célébrer le 25e anniversaire du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (TICE).
>>L'Iran annonce qu'il cessera les inspections de l'AIEA liées au protocole additionnel du TNP
>>L’ASEAN soutient les efforts de lutte contre le désarmement des armes de destruction
>>Le Vietnam appuie tous les efforts de non-prolifération des armes nucléaires

Réunion du Conseil de sécurité de l’ONU tenue le 27 septembre à New York, pour célébrer le 25e anniversaire de l’adoption du TICE.
Photo : VNA/CVN

Le Vietnam a rejoint plusieurs traités internationaux et rempli pleinement ses obligations, y compris le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), le TICE et le Traité sur l'interdiction des armes nucléaires et les résolutions cohérentes du Conseil de sécurité de l’ONU, a déclaré l’ambassadeur Dang Dinh Quy.

Le diplomate a rappelé que le Vietnam soutenait tous les efforts de non-prolifération et de désarmement, avec le but de parvenir à l’élimination complète des armes nucléaires. Le Vietnam soutient également le droit inaliénable des États à mener des recherches sur l’utilisation de l’énergie nucléaire de manière pacifique, a-t-il souligné.

Depuis son adoption par l’Assemblée générale de l’ONU et son ouverture à la signature en septembre 1996, le TICE a atteint une adhésion quasi universelle, avec 185 signataires et 170 ratifications. Pourtant, il n’est toujours pas entré en vigueur.  Le Vietnam a signé le Traité le 24 septembre 1996, avant sa ratification le 10 mars 2006.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus dans l’objectif du photographe Trần Bích

Le secteur touristique de Hanoï s'adapte à la nouvelle situation Si la 4e vague de COVID-19 a fortement impacté le tourisme au Vietnam, entre autres à Hanoï, elle a également ouvert des opportunités pour restructurer cette industrie, changer les approches du marché et aligner les produits sur la demande des voyageurs et la réalité.