18/05/2018 20:15
Le Vietnam a décidé de ratifier le Traité d’interdiction des armes nucléaires, devenu le dixième État à avoir ratifié ce premier traité multilatéral de désarmement en plus de deux décennies.
>>Le Vietnam appelle l’ONU à régler le conflit israélo-palestinien
>>Le Vietnam appelle la réforme des opérations de maintien de la paix

Nguyên Phuong Nga remet l’instrument de ratification du Traité d’interdiction des armes nucléaires au représentant de l'ONU à New York. Photo : Huu Hoàng/VNA/CVN

L’ambassadrice Nguyên Phuong Nga, cheffe de la Mission permanente du Vietnam aux Nations unies a déposé jeudi 17 mai au siège des Nations unies à New York l’instrument de ratification de ce pacte auprès du secrétaire général des Nations unies.

Ce instrument juridiquement contraignant a été ouvert à la signature le 20 septembre 2017 au siège des Nations unies. Les représentants de 58 États ont apposé leur signature sur ce traité qui entrera en vigueur 90 jours après le dépôt du cinquantième instrument de ratification, d’acceptation, d’approbation ou d’accession.

Le Vietnam, représenté par le vice-Premier ministre et ministre vietnamien des Affaires étrangères Pham Binh Minh, a signé ce traité le 22 septembre 2017, à l’occasion de la 72e session de l’Assemblée générale des Nations unies.

La signature et la ratification rapides du traité reflètent clairement la politique constante du Vietnam pour la paix et son soutien au désarmement des armes nucléaires dans le monde entier.

Le but de ce nouveau pacte est de renforcer le Traité de non-prolifération des armes nucléaires, entré en vigueur en 1970, qui vise à éviter que la fabrication d’armes nucléaires ne se répande dans le monde, ainsi que le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires, ouvert à la signature en 1996. 

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Phu Quôc a accueilli plus de 4,7 millions de visiteurs depuis 2015 Depuis 2015, le district insulaire de Phu Quôc (province de Kiên Giang, Sud) a reçu plus de 4,7 millions de visiteurs, dont 20,5% d’étrangers. Les recettes touristiques ont connu en moyenne une hausse annuelle de 42,5%.