08/07/2021 22:27
Le Vietnam a appelé jeudi 8 juillet l'Union européenne (UE) à soutenir l'accès rapide et équitable des pays membres de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) aux vaccins contre le COVID-19.
>>L'UE souhaite renforcer la coopération avec le Vietnam
>>Des experts discutent de l'accès à des vaccins anti-COVID-19 sûrs et efficaces
>>Pham Binh Minh à la 23e réunion ministérielle entre l'UE et l'ASEAN

Le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères Nguyên Quôc Dung lors de l'événement, le 8 juillet à Hanoï.
Photo : Nguyên Diêp/VNA/CVN

S'exprimant lors de la réunion virtuelle de hauts officiels entre l'Union européenne (UE) et l’ASEAN, le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères Nguyên Quôc Dung a également proposé que l'UE soutienne le transfert de technologie et augmente la production de vaccins dans la région de l'Asie du Sud-Est, tout en intensifiant la coordination pour la reprise économique et le développement verte et durable.

En outre, il a appelé à l'intervention et à la contribution continues de l'UE aux efforts de l'ASEAN pour répondre aux défis de la sécurité régionale.

Il a réitéré la position de l'ASEAN sur la question en Mer Orientale, recherchant le soutien continu de l'UE aux efforts de l’ASEAN pour maintenir la paix, la sécurité et la stabilité dans ces eaux, garantir le respect plein et effectif de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) et d'établir dès que possible un code de conduite en Mer Orientale (COC) contraignant, efficace et conforme au droit international, en particulier à la Convention des Nations unies sur le droit de la mer (UNCLOS) de 1982.

Promouvoir la coopération multilatérale

À cette occasion, il a réaffirmé que le Vietnam attache de l'importance et continuera de contribuer activement au développement du partenariat stratégique entre les deux blocs.

Au cours de la réunion, les participants ont salué l'établissement du partenariat stratégique entre l'ASEAN et l'UE, soulignant l'importance des liens entre les deux organisations régionales les plus performantes au monde.

En outre, ils se sont engagés à promouvoir la coopération multilatérale et le commerce libre et équitable, en tenant compte des valeurs et des intérêts partagés d'un ordre mondial fondé sur le droit.

L'UE a souligné la volonté de promouvoir les relations avec l'ASEAN et le soutien au leadership de son partenaire dans la structure régionale.

Vaccination anti-COVID-19 à Kuala Lumpur (Malaisie).
Photo : Xinhua/VNA/CVN

Il a également affirmé qu'il favoriserait la coopération avec l'ASEAN dans la réponse au COVID-19.

Les deux parties ont convenu de coordonner étroitement le contrôle de la pandémie et la promotion d'une reprise globale et durable, et de mettre en œuvre avec succès le plan d'action ASEAN-UE au cours de la période 2018-2022.

D'autre part, ils ont convenu de l'importance de protéger un environnement pacifique, sûr et stable, en faveur des efforts anti-épidémiques de chaque pays.

Ils ont réaffirmé la nécessité de maintenir la paix, la stabilité, la sécurité et la liberté de navigation maritime et aérienne en Mer Orientale, ainsi que de promouvoir le dialogue, d'instaurer la confiance, de se maîtriser, de ne pas compliquer la situation, d'éviter la militarisation et de régler les différends en voie pacifique, conformément au droit international, y compris l’UNCLOS de 1982.
.
Les deux parties ont exprimé leur soutien à la reprise des négociations pour un COC contraignant et efficace conforme au droit international, en particulier à l’UNCLOS de 1982.

L'UE a également exprimé son soutien aux efforts de l'ASEAN pour résoudre la crise au Myanmar et a salué le consensus en cinq points de l’Association sur la question.

À la clôture de l'événement, Singapour, le pays coordonnateur des relations ASEAN-UE, et les Vingt-Sept ont publié la Déclaration des coprésidents sur les résultats de la réunion.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Quand le tourisme sauve l’identité culturelle Pour les Co Tu de Hoà Vang, un district montagneux rattaché à la ville de Dà Nang (Centre), Dinh Van Nhu est un pionnier. Il a en effet été le tout premier habitant de cette ethnie minoritaire à transformer sa demeure en maison d’hôtes, un modèle d’hébergement chez l’habitant particulièrement prisé des touristes.