29/04/2020 18:48
L’ambassadrice de Suède au Vietnam, Ann Måwe, a salué le développement fulgurant du Vietnam ces dix dernières années ainsi que son grand intérêt pour l’innovation et le développement durable.
>>Le Vietnam présente des fournitures médicales à la Suède
>>La Suède, un partenaire important et fiable du Vietnam

L’ambassadrice de Suède, Ann Måwe, reçue par le Premier ministre vietnamien Nguyên Xuân Phuc, le 31 janvier à Hanoï.
Photo : VNA/CVN

Le Vietnam a avancé très rapidement au cours des dix dernières années, en termes de réformes, ayant rejoint l’OMC et établi 17 accords de libre-échange avec différents blocs et pays, a dit l’ambassadrice de Suède au Vietnam, Ann Måwe, dans un article paru le 25 avril sur ScandAsia.

L’ambassadrice Ann Måwe avait posé sa candidature au Vietnam car elle voulait relever un tout nouveau défi, ayant travaillé intensivement avec le Moyen-Orient, y compris pendant les cinq dernières années au Département du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord à Stockholm dont elle est cheffe adjointe pendant la période où la Suède était membre de la Conseil de sécurité des Nations unies (CSNU). "Je travaille au ministère des Affaires étrangères depuis 20 ans maintenant et en particulier sur des sujets concernant le Moyen-Orient et les Nations Unies", a fait savoir la diplomate chevronnée. "C’est avec ce fondement en matière d’affaires multilatérales et onusiennes, il est particulièrement intéressant d’arriver au Vietnam lorsque le pays entame un mandat de deux ans au CSNU en 2020-2021 et préside également l’ASEAN en 2020", a-t-elle ajouté.

Désormais concentrée sur l’Asie, elle a la chance d’en savoir plus sur la région. "Je ne suis venue ici que pour des missions au Cambodge et au Myanmar lorsque je travaillais sur des sujets de santé multilatéraux. À part cela, je ne l’ai visité qu’en tant que touriste", a-t-elle partagé.

En automne 2019, sa famille a voyagé au Laos et au Cambodge, y compris sur la voie fluvial de Phnom Penh au delta du Mékong, puis pris le train de nuit de Hô Chi Minh-Ville à Hanoï. "Il y a encore beaucoup à voir, bien que nous ayons beaucoup voyagé au cours des six premiers mois", a-t-elle dit.

"J’ai eu un gros avantage avec le 50e anniversaire des relations bilatérales comme point de départ. Et avant l’été, deux grandes délégations avaient eu lieu; avec le couple de la princesse héritière et la ministre du Commerce Ann Linde, qui est venue ici avec la plus grande délégation commerciale dépêchée au Vietnam; suivie du voyage à Stockholm du Premier ministre vietnamien à la tête d’une grande délégation", a expliqué l’ambassadrice.

Élan positif de développement
des liens bilatéraux


L’ambassadrice a également souligné un énorme potentiel pour les opportunités commerciales et les échanges entre la Suède et le Vietnam, et qui comprend également l’échange de solutions commerciales et le transfert de technologie. "Ericsson est en train de déployer la 5G, Tetra Pak a ouvert une nouvelle usine de production l’année dernière et il y a beaucoup d’expansion en cours", a-t-elle fait savoir, indiquant voir beaucoup de PME qui souhaitent venir au Vietnam.

"Il y a de l’espoir qu’une fois l’Accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Vietnam mis en œuvre plus tard cette année, cela deviendra plus facile pour les petites entreprises avec moins de capacité que nos multinationales". L’ambassade travaille en étroite collaboration avec les entreprises suédoises, en mettant l’accent ces dernières années sur trois thèmes qui ont été précédemment identifiés conjointement pour se concentrer sur l’innovation, la sûreté et la durabilité. Elles voient que les entreprises suédoises ont des avantages comparatifs dans ces thèmes et qui sont tout à fait pertinents dans les contextes vietnamiens.

"J’ai immédiatement commencé à comprendre pourquoi le Vietnam s’intéresse à l’innovation et pourquoi la Suède se concentre sur cela ici, et ce que la Suède a à offrir", a-t-elle indiqué, rappelant que le pays a également progressé dans dans l’indice mondial de l’innovation. L’ambassadrice Ann Måwe a informé également que lorsque le Premier ministre vietnamien Nguyên Xuân Phuc s’est rendu en Suède, il a notamment évoqué l’innovation et la durabilité avec le Premier ministre suédois Stefan Löfven - souhaitant voir une collaboration.

"Dans le domaine de la durabilité, le Vietnam a également des ambitions très élevées, mais aussi d’énormes défis", a-t-elle poursuivi, évoquant les défis résultant d’une croissance exponentielle et la gestion des déchets dont la quantité devrait doubler en moins de 15 ans et seulement moins de 10% sont recyclés. "Le Vietnam a atteint avant terme tous les Objectifs du Millénaire pour le développement et maintenant, il est très déterminé à continuer de travailler sur les Objectifs de développement durable. Mais c’est un équilibre quand il veut en même temps une forte croissance financière tout en essayant de la rendre aussi durable et respectueuse de l’environnement que possible", a-t-elle conclu.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Grotte de Thiên Hà, la beauté cachée de Ninh Binh La province septentrionale de Ninh Binh compte de nombreuses destinations attrayantes, dont la grotte de Thiên Hà. Elle est devenue la nouvelle attraction touristique du complexe paysager de Tràng An.