28/01/2021 22:37
Le Vietnam a exprimé sa préoccupation face à l’application par le Brésil de règles qui vont au-delà des pratiques internationales sur les crevettes et les poissons tra importés du Vietnam.
>>Les exportations de thon bondissent de quatre à cinq fois
>>Belles perspectives pour le pangasius du Vietnam
>>Identifier les dangers et réagir aux recours commerciaux

Transformation du poisson tra pour l'exportation, à Dông Thap (delta du Mékong).
Photo : Vu Sinh/VNA/CVN

L’Autorité des notifications sanitaires et phytosanitaires et point d’informations sanitaires et phytosanitaires du Vietnam (SPS Vietnam) a demandé à la mission permanente du Vietnam auprès de l’ONU, de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et d’autres organisations internationales à Genève de prendre contact avec la mission permanente du Brésil auprès de l’OMC pour faire part de la préoccupation du Vietnam.

Le directeur adjoint de SPS Vietnam, Ngô Xuân Nam, a déclaré que SPS Vietnam proposait la tenue de réunions bilatérales en ligne pour discuter de cette question et que les procédures nécessaires soient menées pour inclure la préoccupation du Vietnam à l’ordre du jour de la session de mars du Comité des mesures sanitaires et phytosanitaires.

Concernant les règles du Brésil sur les importations de poissons et de crevettes qui ne correspondent pas aux pratiques internationales, le directeur adjoint du Département de gestion de la qualité des produits agro-forestiers et des produits aquatiques, Ngô Hông Phong, a déclaré que le Brésil n’autorise l’utilisation d’additifs alimentaires phosphatés que sur la couverture de glace des produits aquatiques.

Cette règle n’est pas conforme aux normes émises par la Commission du Codex Alimentarius de l’ONU et aux pratiques internationales, a-t-il indiqué, ajoutant que d’autres marchés tels que l’UE, les États-Unis et le Canada autorisent l’utilisation des phosphates pour les produits aquatiques à certains niveaux et ne limite l’utilisation à la couverture de glace.

Afin de faciliter le commerce bilatéral, la partie vietnamienne a demandé au Brésil de reconsidérer et d’aligner sa réglementation sur l’utilisation du phosphate sur les normes Codex et les pratiques internationales.

Le secrétaire général de l’Association des producteurs et exportateurs de produits aquatiques du Vietnam (VASEP), Truong Dinh Hoè, a fait savoir que les exportations aquacoles du Vietnam vers le Brésil ont dépassé les 44 millions d’USD en 2020, dont 43 millions provenant des ventes de poissons tra.

Bien que les expéditions vers ce pays d’Amérique du Sud ne représentent qu’une faible proportion des exportations aquacoles du Vietnam, il est considéré comme un marché qui laisse beaucoup de place pour promouvoir les exportations de poissons tra.

Par conséquent, la suppression des règles qui ne relèvent pas des pratiques internationales aidera les entreprises vietnamiennes à exploiter davantage ce marché, a-t-il encore indiqué.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hà Nam préserve et promeut l’art traditionnel

Le Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam, une destination prisée Le Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam est une des destinations appréciée en campagne périurbaine de Hanoï. Ce village est tout comme un musée à ciel ouvert et présente les caractéristiques culturelles typiques des 54 groupes ethniques du pays.