01/04/2019 22:29
Le gouvernement, le ministère des Affaires étrangères, les organes concernés et l’Association des juristes du Vietnam ont pris des mesures pour protéger les droits et intérêts légitimes de Doàn Thi Huong pour qu’elle soit traitée de manière égale et objective, et libérée au plus tôt.
>>Doàn Thi Huong condamnée à trois ans et quatre mois de prison
>>Affaire de Doàn Thi Huong: le Vietnam demande un jugement équitable et impartial

Doàn Thi Huong (centre) quitte la Haute Cour de Shah Alam, le 1er avril en Malaisie. Photo: AFP/VNA/CVN

En ce qui concerne à la question de correspondants s’agissant de la réaction du Vietnam devant la décision de la justice malaisienne pour Doàn Thi Huong, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères (MAE), Lê Thi Thu Hang, a insisté lundi 1er avril à Hanoï que le gouvernement, le MAE, les organes concernés et l’Association des juristes du Vietnam ont pris des mesures afin de protéger les droits et intérêts légitimes de Doàn Thi Huong.

La Vietnamienne Doàn Thi Huong a été condamnée à trois ans et quatre mois de prison pour "blessure volontaire avec des moyens dangereux", au lieu de "meurtre", dans l’affaire du meurtre en 2017 à Kuala Lumpur du ressortissant nord-coréen Kim Chol. Elle a clamé son innocence et dit avoir cru participer à une émission de télé-réalité. 
 
VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

L’IFC soutient le développement durable du tourisme au Vietnam et au Laos La société financière internationale (IFC), membre du Groupe de la Banque mondiale, va accorder un prêt de 87,5 millions de dollars à la compagnie immobilière BIM Land pour développer un projet d’infrastructures au service du tourisme au Vietnam et au Laos.