04/03/2019 20:05
Le Docteur Takashi Hosoda, experts en études de sécurité en Asie-Pacifique à l’Université Charles de Prague, a apprécié l’organisation sans incident par le Vietnam du deuxième Sommet entre les États-Unis et la République populaire démocratique de Corée (RPDC).
>>Le président américain affirme "de bonnes relations" avec le leader nord-coréen
>>Les États-Unis "impatients" de retourner à la table de négociations avec la RPDC

Le président américain Donald Trump (gauche) et le président nord-coréen Kim Jong Un lors de la 1er journée de travail à Hanoï, dans le cadre du Sommet  États-Unis - RPDC, tenu les 27 et 28 février. Photo: AFP/VNA/CVN

Assurer la sécurité et les activités d'accueil est toujours un défi de taille pour l’organisation d’événements internationaux importants, d’autant plus que le Vietnam n’avait que très peu de temps pour préparer ce sommet, a-t-il indiqué à l’Agence Vietnamienne d’Information (VNA) à Prague.

L’organisation réussie du sommet a confirmé que le Vietnam était capable d’organiser de grands événements internationaux, et renforcé son rôle et sa position dans la région et le monde, en particulier sur les plans diplomatique et sécuritaire, a-t-il déclaré.

Au travers de l’organisation réussie du sommet ainsi que des rencontres entre les hauts dirigeants vietnamiens et le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong Un, les relations Vietnam - États-Unis et Vietnam - RPDC ont été portées à une nouvelle hauteur.

Le choix du Vietnam pour organiser cet événement témoigne de l’estime et de la confiance des États-Unis et de la RPDC dans leurs relations avec le Vietnam, a-t-il plaidé, indiquant que cela montre que le Vietnam peut jouer un rôle actif dans le processus de dénucléarisation de la péninsule coréenne.

En tant qu’hôte du sommet, le Vietnam n’a ménagé aucun effort pour se préparer soigneusement et intégralement à assurer la sécurité absolue de l’événement, démontrant ainsi sa politique extérieure d’indépendance, d’autonomie, de paix, de coopération et de développement, et étant un membre responsable de la communauté internationale.

Le Dr. Hosoda a estimé que les États-Unis et la RPDC avaient tous espéré parvenir à un accord fondamental, mais que les deux parties avaient des raisons stratégiques après leur premier sommet à Singapour pour ne pas forcer ce processus.

Le deuxième Sommet États-Unis - RPDC à Hanoï s’est conclu sans accord mais a eu le mérite d’insuffler du dynamisme aux deux pays pour poursuivre leur dialogue dans l’avenir, selon l’expert qui a souhaité qu’un troisième sommet ait lieu dans un avenir non lointain grâce à la volonté des deux dirigeants américain et nord-coréen.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Le tourisme vietnamien sera présenté en Chine en mai Le programme de présentation du tourisme vietnamien en Chine constitue le point d’orgue des activités la branche touristique dans les temps à venir. Cette information a été donnée par le porte-parole du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, Nguyên Thai Binh, lors d’une conférence de presse périodique de ce ministère tenue le 17 avril à Hanoï.