18/04/2021 10:10
Au fil de son histoire, le peuple multiethnique vietnamien a réussi à préserver son identité nationale, la diversité et la solidarité interethniques ainsi que la stabilité sociale. Une cohabitation sereine et fraternelle que reflètent bien les Journées culturelles des ethnies du Vietnam, qui se tiennent le 19 avril chaque année.
>>Des coutumes inédites chez les ethnies du Nord
>>Réhahn, conservateur des cultures ethniques du Vietnam
>>L’originalité des chaussures brodées des Xa Phang

L’espace de la culture des gongs du Tây Nguyên a été inscrit en 2008 par l’UNESCO sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.
Photo : VNA/CVN

Frontalier de la Chine, du Laos et du Cambodge, le Vietnam est un carrefour de diverses civilisations, avec 54 ethnies réparties sur tout son territoire. Les Kinh, qui représentent la majorité (presque 90% de la population nationale), jouent le rôle central dans la protection et le développement du pays.

Selon le recensement national du 1er avril 2019, les 53 ethnies minoritaires regroupent plus de 14 millions de personnes, vivant dans six zones socio-économiques : les moyennes et hautes régions du Nord, le delta du fleuve Rouge, les régions septentrionale et côtière du Centre, les hauts plateaux du Centre, le Sud-Est, et le delta du Mékong. Les Tày et Thái totalisent chacune plus d’un million de représentants tandis que les Pu Péo, Ro Mam, Brâu, quelques centaines seulement. Chaque ethnie a sa propre langue et sa propre culture.

Frères et sœurs sous le même toit

Malgré leurs singularités linguistiques et culturelles, les ethnies du Vietnam sont toutes solidaires et se considèrent les unes les autres comme des frères et sœurs vivant sous le même toit. Dans toute son histoire, le pays a subi des conditions climatiques très dures. Sécheresse, pluies diluviennes et crues sont depuis des temps immémoriaux le quotidien des Vietnamiens qui, pour s’y adapter, ont dû se serrer les coudes. Pas étonnant donc que la solidarité soit devenue l’une des vertus cardinales du peuple vietnamien.

Des H’mông dans la province montagneuse de Yên Bái (Nord).
Photo : VNA/CVN

De nos jours, pour faire face au dérèglement climatique et à ses conséquences que sont les catastrophes naturelles récurrentes, surtout inondations et sécheresses, les habitants doivent toujours lutter ensemble. Les Vietnamiens ont aussi fait preuve de leur solidarité interethnique à travers la résistance aux envahisseurs. Situé dans une position politiquement stratégique et bercé de ressources naturelles diverses, le pays fut la cible de différentes grandes puissances, proches ou venues de très loin. Et pourtant, grâce à la solidarité, à quoi s’ajoutent l’intelligence et la vaillance, le Vietnam a toujours réussi à chasser tous ses ennemis.

Afin de répondre à la demande de développement dans la nouvelle ère, tout le peuple, sous la direction du Parti, est plus que jamais motivé pour faire du Vietnam un pays puissant et prospère tant en matière économique que culturelle.

Des cultures ethniques diversifiées

Alors que les Kinh habitent dans les plaines, les autres ethnies vivent en majorité dans les montagnes. Beaucoup de provinces, comme celles de Hà Giang, Lào Cai, Lai Châu, Tuyên Quang, Yên Bái (Nord) et Lâm Dông (hauts plateaux du Centre), comptent chacune une vingtaine de groupes ethniques.

À la différence de nombreux autres pays dans le monde, les ethnies vietnamiennes cohabitent et n’ont pas de territoire propre. Cette cohabitation interethnique leur permet de mieux s’entendre et de collaborer. Les unions d’hommes et femmes d’ethnies différentes sont de plus en plus fréquentes, favorisant leur solidarité. Chaque ethnie a son niveau de développement socio-économique, sa culture, son identité, synthèse de toutes ses valeurs matérielles et spirituelles : architecture, littérature, arts, fêtes, religions, langues, écriture, gastronomie, tenues…, ce qui contribue au trésor culturel du Vietnam.

À l’heure actuelle, les missions de préservation et de promotion des cultures ethniques visent autant à renforcer la force intrinsèque de la nation qu’à satisfaire la demande croissante des habitants du pays et des touristes étrangers de découvrir l’immense trésor culturel du pays.
 
Mai Quynh/CVN


Dix-sept groupes ethniques 
aux "Journées culturelles des ethnies du Vietnam" 2021

Du 16 au 19 avril 2021, au Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam (Ðông Mô, Son Tây, Hanoï), se tiennent les "Journées culturelles des ethnies du Vietnam" 2021, avec la participation d’environ 270 personnes venues de 15 provinces et villes, représentant 17 ethnies telles que Tày, Nùng, H’mông, Kho Mú, Thái, Bahnar, Xê Dang, Raglai, Êdê, Khmer...
L’événement comprend, entre autres, des programmes de présentation
des héritages du Vietnam inscrits par l’UNESCO sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité comme les pratiques du then par les groupes ethniques Tày, Nùng et Thái ; le xoan (chant printanier) de la province de Phú Tho ; les chants populaires quan ho (chants alternés) de Bac Ninh ; le ca trù (chant des courtisanes) ; les chants populaires  et giam (chansonnettes alternées) de Nghê Tinh (actuelles provinces de Nghê An et Hà Tinh) ; le nha nhac, musique de cour vietnamienne ; le bài chòi, art traditionnel du Centre du Vietnam ; l’espace de la culture des gongs du Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre) ; l’art du đờn ca tài tử, musique et chants, dans le Sud du Vietnam.
 

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’art au cœur du développement urbain de Hanoi

La plage de Dâm Trâu (Côn Dao) parmi les plus belles du monde La plage de Dâm Trâu (Côn Dao, Bà Ria - Vung Tàu) a reçu beaucoup d'attention pour son emplacement particulier et ses paysages naturels.