31/08/2017 15:37
Le Cambodge accueillera le Festival du film de l’ASEAN 2017 du 8 au 17 septembre pour célébrer le 50e anniversaire de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN).

>>Bientôt le premier Prix du cinéma de l’ASEAN
>>Rendez-vous mi-septembre pour le 5e Festival du film de l’ASEAN à Prague
 

Photo de famille des délégués de l'ASEAN et du pays hôte lors de la conférence de presse tenue le 30 août.
Photo : Phan Minh Hung/VNA/CVN


Le Festival du film de l’ASEAN 2017 sera organisé conjointement par le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Cambodge et les ambassades des dix nations de l'ASEAN.

S'exprimant lors d'une conférence de presse tenue le 30 août pour annoncer l'événement, le secrétaire d'État du ministère cambodgien de l'Information Mao Ayuth a déclaré que cinq décennies après sa fondation, l'ASEAN est devenue un bloc de 10 pays partageant le même destin et une forte communauté économique, politique, sociale et culturelle. "Chaque nation a sa propre identité. La  culture, les arts traditionnels et les échanges culturels au sein du bloc enrichiront la vie spirituelle des pays membres et de l'ensemble de l'ASEAN", a-t-il ajouté.

Chaque ambassade sélectionnera un film de son pays pour être projeté sur la télévision nationale de Kampuchea (TVK) et la chaîne de télévision des Forces armées royales 5 (TV5), a déclaré l'ambassadeur des Philippines au Cambodge Christopher Montero.


Quand viendra le dixième mois
 

Une scène du film vietnamien "Bao giờ cho đến tháng Mười".
Photo : CTV/CVN


Le Vietnam proposera au festival le film classique Bao giờ cho đến tháng Mười (Quand viendra le dixième mois), de Dang Nhât Minh, qui a remporté un prix spécial du jury au Festival international de film d’Hawaï en 1985 et un Golden Lotus au Vietnam National Film Festival de 1989, le certificat du Comité de protection de la paix mondiale au Festival international du film à Moscou en 1985.

Quand viendra le dixième mois est considéré par de nombreux critiques internationaux comme le plus grand film vietnamien jamais réalisé.

La jeune femme Duyên interprétée par l'actrice Lê Vân vit dans le Nord du Vietnam avec son petit garçon et son beau père malade. Alors qu'elle est venue dans le sud du pays pour voir son mari, elle apprend qu'il est tombé au combat. De retour dans son village, elle s'interroge sur l'opportunité de révéler à son beau-père la mort de son fils. Le vieil homme a déjà été très affecté par le décès de son fils aîné à la guerre. Elle décide, afin de lui épargner de nouvelles souffrances, de se taire. Khang, l'instituteur du village, qui a découvert son secret non seulement ne le révèle pas mais accepte de rédiger des lettres censées être écrites par le militaire. Il ne le détrompe pas quand le vieillard rend son dernier soupir et croit mourir dans les bras de son fils. Sa belle famille et les villageois acceptent mal cette proximité entre la jeune femme et l'instituteur. Ce n'est que quand est annoncée officiellement la mort du soldat qu'ils réalisent à quel point elle a dû souffrir en silence de cette perte.

Ce film en noir et blanc, plastiquement très beau, a obtenu une mention spéciale du jury au festival d'Hawai. Premier film projeté en Occident après 1975, il sera sélectionné dans de nombreux festivals à l'étranger.

Il a été sélectionné par CNN comme l'un des 18 meilleurs films asiatiques.

 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Huê lancera des bus à toit ouvert Les touristes à Huê auront l’occasion de découvrir l’ancienne capitale impériale par des visites en bus à toit ouvert, selon les informations du Service du tourisme de la province centrale de Thua Thiên-Huê.