01/10/2018 17:26
Le maintien de la paix de l’ONU est une noble mission, aidant les pays détruits par les conflits à créer les conditions pour la paix. La participation du Vietnam aux opérations de maintien de la paix est une activité revêtant une signification humanitaire importante, affirmant l’image d'un pays vietnamien responsable envers la communauté internationale.

>>Des cadres et soldats vietnamiens partent pour le Soudan du Sud
>>Les forces de maintien de la paix du Vietnam prêtes à partir au Soudan du Sud
 

Quatre ans après sa participation aux opérations de maintien de la paix de l’ONU, le Vietnam a envoyé 27 officiers, dont une femme, assumer les missions d’officiers de liaison, d’observateurs militaires, d’officiers consultatifs au sein des opérations de l’ONU au Soudan du Sud et en Afrique centrale.

Le ministère de la Défense a créé deux organes prêts à participer aux activités de l’ONU : génie et hôpital de campagne de niveau II No1. Cet hôpital regroupant 63 personnes, dont 10 femmes, a quitté le pays le 1er octobre pour leurs missions au Soudan du Sud. Le Vietnam accélère les préparatifs de l’hôpital de campagne de niveau II No2 et d’un groupe de génie pour d’autres missions de l’ONU.

Le Département de maintien de la paix du Vietnam a été reconnu en juin 2018 comme l’un des quatre centres d’entraînement internationaux en Asie du Sud-Est qui effectuera le Programme de partenariat tripartite (Vietnam, ONU et un pays partenaire) dans le futur. C’est une haute considération de l’ONU pour les engagements du Vietnam et sa participation aux opérations de maintien de la paix de l’ONU.

Lors de la conférence des commandants de la Défense de l’Union européenne, tenue en août 2018, le Vietnam a été invité à participer au groupe des formateurs mobiles au sein des centres d'opérations de maintien de la paix de l’ONU de l’Europe en Afrique centrale, en Somalie, au Mali et dans plusieurs pays européens.

Estimant l’efficacité des missions des officiers vietnamiens au sein des opérations de maintien de la paix de l’ONU, le général de corps d’armée Nguyen Chi Vinh, vice-ministre de la Défense, président du Comité de pilotage sur la participation du Vietnam aux opérations de l’ONU a précisé que durant dix ans de préparatifs du ministère vietnamien des Affaires étrangères et durant son processus d’application des missions, le Vietnam a été bien soutenu par l’ONU. En particulier, l’armée populaire vietnamienne est toujours prête et s’adapte bien aux missions confiées. En fait, 27 officiers sont allés effectuer leurs missions à différents postes. Ceux-ci sont disciplinés, respectant toutes les réglementations de l’ONU. "Ce n’est pas facile pour eux dans un contexte très complexe", a-t-il estimé. "Nous participons aux opérations de maintien de la paix de l’ONU cinq ans sous de différents postes comme officiers consultatifs, officiers de liaisons, observateurs… La participation du Vietnam a activement contribué aux activités de l’ONU, mais n’est pas précise. L’envoie de l’hôpital de campagne de niveau II au Soudan du Sud est une activité concrète et une bonne opportunité pour contrôler la capacité des officiers vietnamiens le plan militaire, des relations internationales et médical", a-t-il indiqué.

À propos des missions futures, Nguyên Chi Vinh a affirmé la participation continue du Vietnam aux activités de l’ONU. Selon M. Vinh, après le départ de l’hôpital de campagne de niveau II No 1, hôpital de campagne de niveau II No2 sera officiellement créé à l’Hôpital militaire 103. Après un an d’entraînement, celui-ci sera classé No1. Selon les prévisions, à la fin de 2019 et au début de 2020, le premier groupe de génie du Vietnam ira effectuer sa mission.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Le tourisme prend son essor à Binh Liêu Ces dernières années, Binh Liêu a connu des changements remarquables dans son développement du tourisme. Autrefois terre inconnue, ce district est devenu l’une des destinations les plus appréciées à Quang Ninh.