30/10/2018 12:12
Le Vietnam estime qu'une coopération étroite et efficace entre les pays riverains de fleuves internationaux est la seule solution pour résoudre les défis et prévenir les conflits liés aux ressources en eau, a déclaré l'ambassadrice Pham Thi Kim Anh, cheffe adjointe de la mission du Vietnam aux Nations unies.
>>Le Vietnam appelle à la poursuite de la réforme de l'ONU
>>Vietnam, un membre positif et responsable de l’ONU
>>Le Vietnam participe aux opérations de maintien de la paix, une noble mission humanitaire

Lors d'un débat sur l'eau, la paix et la sécurité, qui s'est tenu récemment à New York des États-Unis, l'ambassadrice Pham Thi Kim Anh a déclaré que le changement climatique, la pollution, la dégradation des ressources en eau, l'utilisation non durable des ressources en eau pourraient constituer un risque pour la sécurité régionale.

Panorama du débat sur l'eau, la paix et la sécurité qui s'est tenu récemment à New York. Photo : VNA/CVN

La diplomate a exhorté les pays concernés à envisager la mise en place de cadres de coopération et d'un code de conduite sur la gestion et l'utilisation durables des ressources en eau, garantissant ainsi les intérêts des pays en amont et en aval.

Le Vietnam souhaite que les pays partagent leurs expériences et renforcent leur soutien financier et technique, tandis que le Conseil de sécurité des Nations Unies facilitera la mise en œuvre de la Convention de l’ONU datée de 1997 sur le droit relatif aux utilisations des cours d'eau internationaux à des fins autres que la navigation.

Lors du débat, les représentants ont souligné l'importance de la coopération transfrontalière dans le cadre de la diplomatie préventive et prêté une attention particulière aux prévisions, à la préparation et à la réaction.

Ils ont exhorté l'ONU à renforcer son rôle dans la réalisation de 17 objectifs de développement durable, en particulier en garantissant la disponibilité et la gestion durable des ressources en eau.

Ils ont appelé à la promotion de la coopération dans le domaine de l'eau par le biais de mécanismes multilatéraux tels que l'ONU et le Groupe de haut niveau mondial sur l'eau et la paix, ainsi que le respect du droit international de l'eau, dont la Convention de l’ONU datée de 1997 sur le droit relatif aux utilisations des cours d'eau internationaux à des fins autres que la navigation. 
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Luang Prabang, Udon Thani et Quang Ninh: un triangle de patrimoines mondiaux La promotion du triangle de patrimoines mondiaux lors d’un forum commun a offert des opportunités de développement des produits touristiques empreints des particularités culturelles de chaque pays, contribuant ainsi à créer des circuits attrayants, notamment pour les touristes venant d’Europe et d’Amérique du Nord.