11/11/2020 14:52
Le Vietnam a remarquablement rempli sa mission en tant que président de l'ASEAN 2020 face aux obstacles et difficultés, a déclaré Choi Shing Kwok, directeur de ISEAS-Yusof Ishak Institute (Institute of Southeast Asian Studies) de Singapour et directeur du Centre d'études de l'ASEAN relevant de ISEAS - Institut Yusof Ishak.
>>Les ministres des AE de l'ASEAN apprécient les progrès dans la connexion de la communauté du bloc
>>ASEAN 2020 : l'Afrique du Sud signe un document d'adhésion au TAC
>>ASEAN 2020 : un spécialiste indonésien apprécie la présidence vietnamienne

Réunion des ministres des Affaires étrangères de l'ASEAN, sous forme de visioconférence, visant à préparer le 37e Sommet de l'ASEAN.
Photo : VNA/CVN

Le directeur de ISEAS-Yusof Ishak Institute, Choi Shing Kwok, a déclaré à l’Agence Vietnamienne d’Information qu'en tant que président de l'ASEAN, le Vietnam veillait à ce qu'une attention égale soit accordée aux discussions sur la réponse immédiate à la pandémie de COVID-19 et aux plans de relèvement post-pandémique à plus long terme.

Outre le Fonds de réponse au COVID-19 de l'ASEAN, l'un des premiers mécanismes mis au point pour faire face aux défis sanitaires immédiats, le bloc régional a également formulé un Cadre de redressement global de l'ASEAN.

Le Vietnam n'a pas perdu de vue les autres questions importantes en cours telles que les changements climatiques, la coopération économique, la croissance durable, la numérisation et la Mer Orientale.

Alors que la pandémie se propageait et que les pays devaient fermer leurs frontières en mars, le Vietnam a pris l'initiative de tenir en ligne les réunions à différents niveaux.

Concernant le 37e Sommet de l'ASEAN et les réunions connexes, Choi Shing Kwok a déclaré que ces événements étaient affectés par la pandémie de COVID-19.

La pandémie a encore gravement affecté les vies et les moyens de subsistance dans la région, en particulier les personnes vulnérables. Outre les dommages sanitaires et socio-économiques causés par le COVID-19, une concurrence géopolitique externe accrue a également affecté la région, tandis que certains États membres de l'ASEAN comme la Thaïlande, la Malaisie et le Myanmar ont également connu des incertitudes politiques internes.

Les chaînes d'approvisionnement mondiales s'orientent de plus en plus vers la région dans une accélération des tendances de diversification et de délocalisation qui émergeaient déjà avant la pandémie. Alors, selon Choi Shing Kwok, les économies émergentes de la région, comme la Malaisie, la Thaïlande et le Vietnam, sont en passe de récolter ces avantages.

Le COVID-19 a également accéléré la transition vers la numérisation en Asie du Sud-Est, les entreprises passant à faire des affaires en ligne et les gouvernements allouant des budgets pour aider les entreprises dans leurs efforts de transformation.

Interrogé sur la possibilité de signer le Partenariat économique global régional (RCEP) lors du 37e Sommet de l'ASEAN, l'expert a déclaré que les négociations du RCEP se déroulaient sans heurts.
VNA/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Dà Nang, Quang Nam et Thua Thiên-Huê s'associent pour le touristique Le Service du tourisme de la ville de Dà Nang a collaboré avec les Départements du tourisme, les Associations du tourisme et les entreprises des provinces de Quang Nam et de Thua Thiên-Huê pour lancer mercredi 25 novembre le programme de relance touristique "Trois localités - Une destination avec de nombreuses expériences".