01/07/2018 22:37
Une délégation conduite par le ministre de l’Industrie et du Commerce, Trân Tuân Anh, a participé à la 5e réunion ministérielle intersession du Partenariat économique régional global (RCEP) qui s’est ouverte dimanche 1er juillet à Tokyo.
>>Le Vietnam promet de continuer sur la voie du libre-échange
>>Le Vietnam copréside la 18e réunion du Comité mixte de coopération ASEAN-Inde

Le terminal de Tanjong Pagar à Singapour.
Photo: AFP/VNA/CVN

Cet événement est une chance pour les pays négociateurs d’examiner les progrès d’une série de chapitres importants du RCEP, a a déclaré à l’Agence Vietnamienne d’Information (VNA) le ministre Trân Tuân Anh.

Il a souligné les efforts des parties au RCEP au cours des cinq dernières années, indiquant qu’il y a des différences parce que le RCEP est un accord important et que le niveau de développement des économies est différent, d’où diverses exigences en matière de bénéfices.

Les ministres de 16 pays de l’Asie-Pacifique ont participé à cet événement, le premier organisé en dehors de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN).

Dans son discours, le Premier ministre japonais Shinzo Abe a appelé à un marché libre, fondé sur des règles et équitable.

Auparavant, une réunion des chefs de groupes de travail s’est tenue au Japon et certains résultats ont été obtenus dans des domaines tels que le commerce électronique, les procédures douanières et la propriété intellectuelle.

Les 16 pays négociateurs de l’ASEAN sont le Brunei, le Cambodge, l’Indonésie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam, plus le Japon, la Chine, l’Inde, la République de Corée, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Le développement du tourisme Actuellement, le tourisme intelligent constitue une tendance inéluctable au Vietnam. Ce type de voyage recourt à l’application des technologies de l’information et de la communication à son essor et attache les intérêts des voyageurs à ceux de l’administration et des entreprises.