29/02/2020 22:59
Le Vietnam ne consulte pas le médecin Rafi Kot dans la prévention et la lutte contre le COVID-19, selon le ministère vietnamien de la Santé.
>>COVID-19 : le nombre de cas confirmés en hausse en Allemagne
>>Coronavirus : niveau de menace maximum pour l'OMS

L’OMS apprécie les efforts et les mesures pris par le gouvernement vietnamien en matière de prévention et de lutte contre le COVID-19.
Hoàng Hùng/VNA/CVN

Le 29 février, le ministère vietnamien de la Santé a informé que le journal israélien Haaretz avait publié le 28 février l’article intitulé What Israel can learn from Vietnam on how to beat the Coronavirus (Ce que l'Israël peut apprendre le Vietnam sur la façon de vaincre le coronavirus) abordant le fait que le médecin Rafi Kot vivant et travaillant à Hanoï avait donné des consultations sur la prévention et la lutte contre le COVID-19 au gouvernement vietnamien.

Sur cette question, le ministère vietnamien de la Santé a affirmé que ce ministère n’avait consulté que l’Organisation mondiale de la Santé et le Centre américain de Contrôle et de Prévention des maladies (CDC).

Ces deux organisations recensent plus de 120 experts de santé travaillant au Vietnam depuis des années. Ils coopèrent régulièrement et étroitement avec le Vietnam dans le partage des informations dans le processus de prévention et de lutte contre l’épidémie de COVID-19.

Étant l’organe permanent du Comité national de pilotage de prévention et de lutte contre l’épidémie de COVID-19, le ministère vietnamien de la Santé est toujours à l’écoute des avis de toutes les organisations, de tous les individus (non seulement les avis concernant l’épidémie). Pourtant le ministère vietnamien de la Santé n’invite aucune organisation, aucun particulier à travailler en tant qu’un organe consultant ou un expert consultant dans la prévention et la lutte contre le COVID-19.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

COVID-19 : les entreprises touristiques renforcent la sécurité Face à la situation compliquée de l'épidémie de COVID-19, le Service du tourisme de Hanoï a ordonné aux unités, aux entreprises, aux organisations et aux particuliers de renforcer les mesures de sécurité dans la lutte et la prévention de la pandémie ; d’estimer les effets de cette épidémie sur le secteur du tourisme.