29/01/2013 14:07
Pour préparer au mieux les 18es Jeux d’Asie (ASIAD 18), le Département général de l’éducation physique et des sports planche déjà sur l’élaboration du programme de formation des sportifs pour cette plus grande compétition sportive du continent qui, pour rappel, sera organisée à Hanoi en 2019.

D’après Lâm Quang Thành, chef adjoint du Département général de l’éducation physique et des sports, les préparatifs du personnel pour les ASIAD 18 sont la tâche la plus importante du Vietnam, pays organisateur. C’est pour quoi, le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme a décidé de soumettre au gouvernement des projets d’envergure, dont celui concernant la formation des sportifs. Ce projet devrait être soumis au gouvernement sitôt achevé, en septembre 2013. S’il est adopté, il sera mis en route en janvier 2014.

 

Le tir figure parmi les quatre disciplines qui bénéficieront des plus gros investissements dans le programme de formation des sportifs vietnamiens pour les ASIAD 18. Photo : Minh Duc/VNA/CVN 

 
Le programme de formation des sportifs pour les ASIAD 18 se concentre dans le réexamen de la formation des sportifs espoirs, toutes disciplines confondues. Il faudra bien entendu opérer une sélection des plus prometteurs au préalable. Les Jeux Olympiques de la jeunesse à Nanjing (Chine) en 2014, ainsi que d’autres grandes compétitions pour les jeunes et les SEA Games (Jeux d'Asie du Sud-Est) sur la période 2014-2018 serviront de révélateurs grandeur nature.

Nouvelle donne

Le projet en question prévoit la création de six groupes - par ordre d’importance - avec un plan spécifique pour chacun d’entre eux.

Le 1er - groupe d’élite - comportera quatre disciplines (tir, haltérophilie, gymnastique, taekwondo) et fera l’objet des investissements les plus conséquents.

Le 2e groupe sera constitué des disciplines susceptibles de briller aux SEA Games, aux ASIAD et d’être représentées aux Jeux olympiques (athlétisme, natation, judo, lutte, boxe...).

Le 3e regroupera les disciplines potentiellement médaillables dans les compétitions régionales (SEA Games, ASIAD), avec notamment le karaté, le wushu et le foot-bag.

Dans le 4e groupe, les disciplines capables de décrocher des médailles d’or aux SEA Games (échecs, pencak silat, billard & snooker, aviron, canoë, culturisme, vovinam, muay thaï, aérobic).

Le 5e sera constitué des disciplines dites «à potentiel» (escrime, tir à l’arc, plongeon acrobatique et cyclisme).

Le 6e et dernier groupe, enfin, concerne toutes les disciplines loin d’être au niveau mondial. Il comprend le football, le volley-ball, le badminton, le tennis de table, le tennis...

Et M. Thành de préciser que le pays compte actuellement plus de 10.000 jeunes sportifs et espoirs en formation. Les instances sportives investiront sur les meilleurs éléments, qui bénéficieront de subventions pour l’entraînement, la nutrition, mais aussi le mental, un aspect très important pour la réussite d’un sportif de haut niveau.

À noter que toutes leurs informations personnelles - indices de performance notamment avec la mise en place d’un suivi longitudinal - seront publiées en ligne, dans un souci de transparence. 
 

AVI/CVN

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Le développement du tourisme Actuellement, le tourisme intelligent constitue une tendance inéluctable au Vietnam. Ce type de voyage recourt à l’application des technologies de l’information et de la communication à son essor et attache les intérêts des voyageurs à ceux de l’administration et des entreprises.