07/06/2021 17:27
Retirer le «carton jaune» de la Commission européenne concernant la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN) n'est pas une tâche facile et ne peut pas se faire du jour au lendemain, mais le milieu des affaires et les associations vietnamiennes sont toujours déterminés à réussir, non seulement pour répondre aux exigences de la Commission européenne, mais aussi pour un développement durable de la pêche.
>>Des mesures pour développer la filière aquacole du Vietnam d’ici 2030
>>Binh Thuân lutte contre la pêche illicite
>>Le Vietnam fait des efforts dans la lutte contre la pêche INN

Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, la pêche INN est présente dans tous les types de pêche et a plusieurs dimensions; elle a lieu à la fois en haute mer et dans les zones relevant de la juridiction nationale. Elle concerne tous les aspects et toutes les étapes de la capture et de l'utilisation du poisson, et elle peut parfois être associée au crime organisé.

Les ressources halieutiques qui pourraient être exploitées par les pêcheurs autorisés disparaissent en raison des pratiques de pêche INN, ce qui peut entraîner l'effondrement des pêcheries locales, et fragilise la petite pêche artisanale dans les pays en développement. Les produits dérivés de la pêche INN peuvent être acheminés sur les marchés commerciaux étrangers, limitant ainsi l'approvisionnement alimentaire local. La pêche INN menace donc les moyens de subsistance, exacerbe la pauvreté et augmente l'insécurité alimentaire.

Un responsable des forces de l'ordre maritime de Ninh Thuân informe un pêcheur des réglementations légales en matière de pêche. Photo : VNA/CVN

Le Vietnam, comme tout autre pays côtier, est confronté à la pêche INN pour plusieurs raisons, d'un cadre juridique incomplet pour la protection des ressources marines à un manque de campagnes de communication pour sensibiliser les gens. La situation prolongée a abouti à un «carton jaune» imposé en octobre 2017 par la Commission européenne aux produits aquatiques vietnamiens exportés vers le marché européen, ce qui a eu des effets négatifs sur la filière.

Des mesures strictes pour lutter contre la pêche INN

Bien conscient à quel point le «carton jaune» est dommageable pour cette industrie, le gouvernement vietnamien a pris des mesures strictes pour lutter contre la pêche INN. Plus précisément, des peines allant jusqu'à 10 ans de prison et des amendes jusqu'à 5 milliards de dongs, soit environ 220 000 dollars, attendent désormais les capitaines, les pêcheurs et les propriétaires de bateaux qui pratiquent la pêche INN. Des sanctions sévères ont été incluses dans la loi révisée sur la pêche approuvée par l'Assemblée nationale le 21 novembre 2017. Deux ans plus tard, en 2019, un comité directeur national sur la prévention de la pêche INN a été mis en place.

Les ministères, agences et localités concernés ont effectué une surveillance fréquente des activités de pêche et des campagnes de communication pour sensibiliser les pêcheurs aux conséquences de la pêche INN. Les localités ont également construit une base de données sur l'industrie de la pêche. Les campagnes de communication visant à sensibiliser les pêcheurs et les capitaines au respect des recommandations de la CE contre la pêche INN ont été multipliées ces derniers temps.

Le Vietnam a participé à l'Accord de 1995 sur les stocks de poissons de l'ONU et à l'Accord de la FAO sur les mesures du ressort de l'État du port. L'adhésion à ces accords a grandement favorisé sa coopération avec d'autres pays et organisations internationales pour l'examen et le contrôle des bateaux de pêche, des produits et matériels de la pêche exploités illégalement importés au Vietnam avant d'être réexportés vers un pays tiers.

Le pays a eu plusieurs discussions et négociations avec la CE sur sa mise en œuvre des recommandations de la commission contre la pêche INN. Ses efforts ont été salués par la CE. Les réalisations sont attribuées aux efforts des autorités à tous les niveaux, des associations, des entreprises et des particuliers concernés. En poursuivant ces efforts, le Vietnam s’attend à ce que le carton jaune de la CE soit retiré dès que possible.
 
VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

Le temple Xa Tac, un lieu sacré à Quang Ninh Situé sur les rives de la rivière Ka Long, ville de Mong Cai, province septentrionale de Quang Ninh, le temple Xa Tac est un site attirant de plus en plus de pèlerins.