13/11/2020 22:18
En tant que président de l’ASEAN en 2020, le Vietnam a joué et jouera un rôle important dans la définition du désir de paix et de coopération de la région, selon une analyste d’une université américaine.
>>Le 37e Sommet de l’ASEAN et des réunions connexes largement couverts par la presse aséanienne
>>ASEAN 2020 : l’ASEAN et la Chine renforcent leur coopération dans des domaines

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc s'adresse aux dirigeants de la région lors du 37e Sommet de l'ASEAN, le 12 novembre.
Photo : VNA/CVN

Dans une interview à l’Agence Vietnamienne d’Information (VNA), la Professeure Surupa Gupta de la faculté des sciences politiques et des affaires internationales de l’Université de Mary Washington a déclaré que le pays avait affirmé l’importance de la coopération dans la recherche de solutions pacifiques aux différends en Mer Orientale.

Elle a déclaré que le Vietnam avait bien réussi à contrôler le COVID-19 et avait soutenu d’autres pays et territoires en fournissant des ressources telles que du matériel médical.

En tant que président de l’ASEAN, a-t-elle poursuivi, le Vietnam a utilisé sa propre expérience pour se concentrer sur un certain nombre de questions, y compris la construction de l’identité et de la connectivité du bloc en réponse aux défis mondiaux et régionaux tels que le COVID-19.

Le Vietnam s’est également concentré sur la création d’une forme active de soutien intra-aséanien pour faire face aux problèmes régionaux et internationaux ainsi que pour protéger les intérêts de l’ASEAN, de la région et de la communauté internationale, a-t-elle indiqué.

En tant que tel, l’ASEAN a continué à être construit sur la base de la solidarité intra-bloc et de l’intégration économique.

En ce qui concerne le partenariat stratégique ASEAN - États-Unis, qui a traversé la demi-décennie cette année, la professeure a déclaré que sous la présidence vietnamienne, les deux parties se sont engagées dans le développement de la santé et des ressources humaines. Les États-Unis apprécient le rôle de l’ASEAN et souhaitent intensifier la coopération avec le bloc et le Vietnam, a-t-elle ajouté.

Les liens existants ont apporté des contributions substantielles à la paix et au développement durable dans la région Indo-Pacifique, les parties partageant l’objectif commun de lutter contre le terrorisme et la piraterie

L’ASEAN est désormais le quatrième partenaire commercial des États-Unis, a-t-observé, tout en notant que les deux parties croient en la valeur du respect de l’intégrité territoriale, de la souveraineté et de l’état de droit.

Les États-Unis reconnaissent le rôle central de l’ASEAN dans le traitement des problèmes régionaux, tandis que les deux parties apprécient la transparence, la bonne gestion, l’exhaustivité et l’ouverture, qui sont importantes pour améliorer le commerce et l’investissement dans la région, a-t-elle poursuivi.

Un examen des politiques émises par différentes administrations aux États-Unis montre que peu importe qui dirige le pays, les relations avec l’ASEAN sont respectées et prioritaires, a-t-elle dit avant d’exprimer son espoir que les liens continueront de prospérer dans les temps à venir.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Bac Son, la vallée des contemplations À plus de 160 km de Hanoï, Bac Son est une vallée paisible aux paysages magnifiques. Éloignés du tohu-bohu citadin, les visiteurs pourront s’immerger dans la vie quotidienne locale et se recueillir auprès des Tày et Nùng très hospitaliers.