22/06/2013 09:09
Cela fait plusieurs années maintenant que les artistes du cirque vietnamien remportent des prix importants lors des festivals internationaux. Leur réputation croissante - due bien sûr à leur talent - leur vaut de nombreuses invitations pour se produire à l’étranger.

 

Numéro des deux frères Giang Quôc Co et Giang Quôc Nghiêp, présenté aux États-Unis. Photo : TTVH/CVN

Depuis des années, le cirque vietnamien est présent lors des festivals internationaux des professionnels. Chaque année, des troupes d’artistes s’inscrivent à ces événements et reviennent pour la plupart avec des médailles, prix ou trophées. De fait, le cirque vietnamien jouit aujourd’hui d’une belle réputation à l’international.

Des récompenses…

Mi-juillet, le trio de clowns Ta Duy Anh, Trân Manh Cuong et Nguyên Tiên Hung a obtenu le premier prix du 6e concours des clowns dans le cadre du Festival de cirque de Cuba (Circuba) tenu à La Havane.

Deux artistes du Cirque de Hô Chi Minh-Ville, à savoir le couple Hoàng An-Thu Hiêp, ont remporté la médaille d’argent du Festival international du cirque «Figueres», tenu du 21 au 25 février dernier en Espagne, avec leur numéro Swinging. Numéro qui avait déjà décroché en 2012 le prix «Ours d’argent» au Festival international du cirque de Moscou (Russie) et le prix «Cheval d’or» au Festival international du cirque d’Almaty (Kazakhstan).

Lors du Festival international du cirque organisé en novembre 2012 à Hanoi, regroupant dix troupes étrangères, les artistes de la Fédération du cirque du Vietnam ont remporté l’une des quatre médailles d’or du festival pour le numéro La fête du Tây Nguyên, plus cinq d’argent. Les programmes imaginés par ces artistes et aux forts accents de l’identité vietnamienne sont appréciés par les artistes étrangers.

Il serait trop long de citer tous les prix que les frères Giang Quôc Nghiêp et Giang Quôc Co ont remporté grâce à leur numéro phare : La force des mains. Les plus prestigieux sont le prix «Ours d’argent» au Festival international du cirque de 2012 en Russie et le Prix spécial du Festival international du cirque en janvier 2013 à Monaco. Ils apparaissent également dans le Livre des records Guinness Vietnam pour le nombre de médailles remportées lors de festivals internationaux durant l’année 2012.

C’est à force de succès que l’on se forge une réputation. Et les artistes vietnamiens n’échappent pas à la règle. Invités à donner des représentations dans plusieurs pays, ils sont aujourd’hui plus connus à l’étranger qu’au Vietnam.

... aux invitations à se produire à l’étranger


Depuis le début de l’année, le Cirque de Hô Chi Minh-Ville a été invité à se produire à Taïwan (Chine), en Mongolie, au Kazakhstan et en France. Son agenda est rempli jusqu’à la fin de l’année. Généralement, la délégation d’artistes, composée de 30-40 acrobates, clowns, dompteurs, etc., part en tournée à l’étranger entre un mois et un an.

Le couple Hoàng An-Thu Hiêp et leur numéro Swinging.
Photo : TTVH/CVN


Les frères Giang Quôc Co et Giang Quôc Nghiêp font la fierté du cirque vietnamien. Ils sont invités à se produire sur les cinq continents. Embauchés actuellement par la troupe de cirque international Soulcircus, ils effectuent une tournée de mars à novembre dans 43 villes des États-Unis, avec un total de 500 spectacles ! Grâce à leur numéro La force des mains, ils sont de véritables «stars» au pays de l’Oncle Sam.

Le couple d’artistes Hoàng An et Thu Hiêp marche également très fort, comme en témoigne leur agenda, rempli pour une bonne année encore. Tout juste revenu du Festival international du cirque en Espagne en février, le couple s’est envolé en mars pour la Mongolie avant de partir pour le Kazakhstan. Et ce n’est pas fini, puisque tous deux viennent de signer un contrat de spectacle de 15 mois en France, à compter du mois d’octobre.

Interrogé sur les rémunérations, le couple révèle : «Pour nos tournées de deux semaines en Mongolie et d’un mois au Kazakhstan, nous avons gagné 4.400 dollars. En France, nous percevrons chacun 3.900 euros par mois». Ce qui est beaucoup, puisqu’en général, les artistes du cirque - certes moins connus que nos acolytes - doivent se contenter de 700 à 1.500 euros mensuels pour une tournée à l’étranger.

Si se produire à l’étranger est certes plus lucratif que se produire dans le pays, Hoàng An et Thu Hiêp affirment qu’ils préfèrent jouer à l’étranger avant tout pour les infrastructures et équipements de qualité dont ils disposent, chose rare au Vietnam. L’argent passe en second plan, même s’il s’agit d’un élément important.

L’art du cirque au Vietnam est depuis longtemps relégué à un rang inférieur des autres art scéniques, en raison du fait que le public est majoritairement composé de jeunes et d’enfants. Mais les nouvelles égéries du cirque vietnamien comptent bien changer la donne.


Linh Thao/CVN


 


Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Remise des prix du Concours "Jeunes Reporters Francophones - Vietnam 2018"

Un séminaire national sur le tourisme rural prévu début décembre à Lai Châu Le vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê, président du Comité national de pilotage des programmes cibles nationaux, a accepté l’organisation d’un séminaire national sur le développement du tourisme rural.