21/09/2017 14:16
L’EURL Hoàng Phat, basée dans le district de Châu Thanh, province de Long An (Sud), exportera des pitayas en Australie. Il s’agit des premiers de ces fruits à être exportés sur ce marché exigeant.
>>L’Australie ouvre sa porte aux fruits du dragon frais du Vietnam
>>Bond des exportations nationales de fruits et légumes

L'emballage des fruits de dragon avant d'exporter. Photo : Minh Tri/VNA/CVN

Selon la directrice de l’entreprise Hoàng Phat, Nguyên Thi Kim Thoa, ce premier lot de trois tonnes satisfait à de nombreux critères vietnamiens et australiens en matière d’hygiène, d’origine, de production et de transport, etc.

Lors d’une cérémonie organisée le 20 septembre pour annoncer cet événement, le vice-président du Comité populaire provincial de Long An, Pham Van Canh, a indiqué que l’exportation de pitayas en Australie permettra de favoriser l’expédition de ces fruits sur d’autres marchés exigeants. Actuellement, la Chine représente environ 80% des exportations provinciales de ces fruits, d’autres marchés 5%, le solde étant écoulé sur le marché domestique.

De son côté, le vice-ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Trân Thanh Mân, a affirmé que l’exportation de pitayas en Australie était un événement important pour le secteur agricole. Il témoigne des efforts des agriculteurs, des entreprises exportatrices et des gestionnaires, et de l’efficacité de leur coopération, pour améliorer la qualité des produits vietnamiens.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.