16/06/2021 12:14
Le Vietnam appelle les parties à cesser les hostilités et à n'épargner aucun effort pour parvenir à l'acceptation de la proposition de paix pour le Yémen dirigée par les Nations unies. C'est ce qu'a déclaré l'ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès de l'ONU, lors d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU sur la situation au Yémen, tenue mardi 15 juin.

>>Le Vietnam appelle toutes les parties à parvenir au règlement durable du conflit au Yémen
>>ONU : le Vietnam exprime son inquiétude face à l'escalade de la violence au Yémen et en Éthiopie
 

L'ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès de l'ONU.
Photo : VNA/CVN


La réunion du Conseil de sécurité de l'ONU sur la situation au Yémen, tenue mardi 15 juin, a vu la présence de l'envoyé spécial du Secrétaire général des Nations unies pour le Yémen, du Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d'urgence, Mark Lowcock, et de la fondatrice et Chef de programme de "SOS Center for Youth Capabilities Development" Najiba Al Naggar.

L'ambassadeur Dang Dinh Quy a réaffirmé qu'il n'y a pas de solution militaire à ce conflit qui dure depuis près de sept ans. 

Sur le plan humanitaire, le diplomate vietnamien s'est félicité que les récents financements de donateurs aient permis au Programme alimentaire mondial (PAM) de reprendre ses distributions mensuelles à six millions de Yéménites dans les zones où le taux d'insécurité alimentaire est le plus élevé.  Cependant, il a estimé que des progrès supplémentaires sont nécessaires pour assurer la stabilité de l'aide au cours des mois restants de cette année.

Compte tenu du conflit, de la crise économique, de la pénurie de carburant, du risque de famine et de la propagation de la pandémie de COVID-19, il a réitéré son appel à un accès humanitaire rapide, sûr et sans entrave.  Il a également jugé urgent de lever davantage le blocus maritime pour assurer un approvisionnement prévisible en nourriture et en carburant. Après avoir souhaité une nouvelle fois que l'équipe technique de l'ONU puisse accéder sans délai au pétrolier SAFER au large du Yémen, Dang Dinh Quy a remercié Martin Griffiths pour ses efforts inlassables en tant qu'envoyé spécial.

Les pays membres du Conseil de sécurité de l'ONU ont également exhorté les parties à accélérer la mise en œuvre des accords de Stockholm et celui de Riyad avec la médiation des Nations unies.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Quel visage aura le tourisme francophone au Vietnam après le COVID-19 ? L’activité touristique au Vietnam a été anéantie par la pandémie de COVID-19. Pour la deuxième année consécutive, les professionnels du tourisme francophones continuent à naviguer à vue en espérant un retour aux affaires après la crise.