16/06/2018 22:39
Le Premier ministre vietnamien Nguyên Xuân Phuc a proposé, lors du 8e Sommet de la Stratégie de coopération économique Ayeyawady - Chao Phraya - Mékong (ACMECS-8), samedi 16 juin à Bangkok, en Thaïlande, plusieurs solutions pour améliorer la coopération au sein de cette organisation régionale.
>>Le Premier ministre part pour ACMECS-8 et CLMV-9 en Thaïlande
>>Le PM Nguyên Xuân Phuc commence à participer à l’ACMECS 8 et au CLMV 9

Vue de l'ACMECS-8, le 16 juin à Bangkok, en Thaïlande.
Photo: Thông Nhât/VNA/CVN

Le 8e Sommet de l'ACMECS a pour thème "Vers une communauté intégrée et connectée du Mékong". Il s’est concentré sur des mesures visant à promouvoir le développement socio-économique, à accroître la compétitivité des économies membres et à définir les orientations de la coopération pour un développement inclusif et durable de la région du Mékong.

Les dirigeants ont partagé le point de vue selon lequel l’ACMECS restait une région au potentiel de croissance immense, étant donné son vaste marché, ses ressources humaines capables and productives, son emplacement stratégique reliant les économies et les marchés des océans Indien et Pacifique ainsi que d’autres économies en Asie continentale.

Cependant, les pays membres se trouvent également confrontés à de nouveaux défis mondiaux, marqués par une reprise économique internationale plus lente que prévu, une tendance croissante au protectionnisme commercial et aux défis sécuritaires non conventionnels, la dégradation de l’environnement, les changements climatiques et les catastrophes naturelles.

Il est donc nécessaire d’améliorer davantage la coopération au sein de l’ACMECS afin de mieux répondre aux besoins de développement de ses pays membres, et de renforcer la coordination entre cette organisation et d’autres mécanismes régionaux et sous-régionaux.

Dans cet esprit, les dirigeants ont adopté la Déclaration de Bangkok et le Plan directeur de l’ACMECS pour la période 2019-2023, visant à en faire un centre économique connecté et intégré.

Ce plan directeur est conçu pour optimiser la structure opérationnelle et tirer parti du potentiel économique de l’ACMECS afin d’améliorer son intégration dans la chaîne d’approvisionnement et de valeur régionale et mondiale. Les objectifs, stratégies et activités spécifiques reflètent la situation mondiale et régionale, les priorités et les besoins de développement des pays membres aident à relever les défis régionaux communs.

Trois objectifs

Le plan directeur de l’ACMECS comprend trois objectifs inspirants:

Primo, "L’ACMECS sans fragmentation" pour promouvoir une connectivité transparente des liaisons de transport multimodales (routes, rails, ponts, ports, air, voies navigables et connectivité maritime), y compris mais non limité aux infrastructures conçues pour la connectivité numérique sous-régionale et l’interconnexion des infrastructures énergétiques.

L'accent sera mis en particulier sur le complètement de toutes les liaisons manquantes dans la sous-région et sur les lignes de raccordement auxiliaires reliant les parcs industriels et les ports maritimes aux principales routes du corridor; l’achèvement des liaisons ferroviaires manquantes pour améliorer les opérations du réseau ferroviaire sous-régional, surtout le Couloir économique Est-Ouest (CEEO) et le Couloir économique du Sud (SEC).

Secundo, "L’ACMECS synchronisé" pour promouvoir la connectivité logicielle, à savoir: la coopération commerciale, d’investissement et industrielle mettant l'accent sur la politique de l’ACMECS en matière d’harmonisation et de simplification des règles et réglementations pour la circulation des biens, services et investissements; la coopération financière, y compris la création du Fonds de l’ACMECS et du Fonds fiduciaire de l’ACMECS pour l'infrastructure, afin de promouvoir la coopération avec les marchés financiers et la connectivité financière comme le paiement et le règlement, l’utilisation de la monnaie locale, la Fintech et la coopération entre les banques et autres fournisseurs de services financiers.

Tertio, "L’ACMECS intelligente et durable" pour promouvoir le développement du capital humain dans des domaines stratégiques tels que l’entrepreneuriat (MPME/Start-up), l’agriculture, le tourisme, les services médicaux et l’éducation, tout en continuant à promouvoir la coopération environnementale, y compris la gestion durable des ressources en eau et d’autres domaines stratégiques tels que l’agriculture, l’industrie, le tourisme, la santé, les énergies renouvelables, la résilience aux changements climatiques, la gestion des risques de catastrophe et la conservation des ressources naturelles.

Ce sommet a insisté sur la nécessité de renforcer le rôle des entreprises et du partenariat public-privé dans la mise en œuvre des projets dans le cadre du Plan directeur de l’ACMECS.

Les dirigeants se sont félicités de l’accueil par le Vietnam du Forum économique mondial (WEF) sur l’ASEAN, qui devrait se tenir du 11 au 13 septembre 2018 à Hanoï pour souligner la région du Mékong en tant que nouveau moteur économique dynamique de l’ASEAN et promouvoir l’entrepreneuriat dans les pays de l’ACMECS pour une région du Mékong plus compétitive et intégrée.

Ils ont également salué l’accueil par le Cambodge du 10e Sommet de l’ACMECS en 2020.

Le PM vietnamien 
plaide pour la coopération


Le Premier ministre vietnamien Nguyên Xuân Phuc à l’ACMECS-8, le 16 juin à Bangkok, en Thaïlande.
Photo : VNA/CVN

S'adressant au sommet, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a déclaré que l’ACMECS devrait promouvoir la coordination des points de vue dans sa coopération avec les partenaires de développement et, en même temps, adopter une voix commune sur les questions à traiter et les priorités de coopération de la sous-région, améliorer son mécanisme d’activité. Il s'agit également de se concentrer davantage sur la mobilisation des ressources financières pour la coopération de l’ACMECS à travers des initiatives telles que le Fonds de l’ACMECS et le Fonds fiduciaire de l’ACMECS pour l’infrastructure.

Il a aussi suggéré que l’ACMECS devrait améliorer sa structure d’activité pour la rendre plus rationnelle et efficace, et que la coopération de l’ACMECS devrait contribuer plus directement et devenir partie intégrante du processus de la Communauté de l’ASEAN en liant la mise en œuvre du Plan directeur de l’ACMECS à la Vision de la Communauté de l’ASEAN 2025, le Plan directeur sur la connectivité de l’ASEAN et à d’autres programmes de coopération du bloc régional.

Le chef du gouvernement vietnamien a également proposé nombre de contenus de coopération dans les transports, le commerce et l’investissement, l’agriculture, le tourisme, la protection de l’environnement, la gestion des ressources naturelles et le développement des ressources humaines.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Quy Nhon, miracle de la nature J’adore les voyages et souhaiterais découvrir le monde en dehors des manuels et théories que j’ai appris à l’école. Voulant faire de ma vie une véritable aventure, j’ai commencé le récit de mon voyage, durant l’été 2018, à Quy Nhon (province de Binh Dinh, Centre).