09/10/2020 16:21
Lors d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU sur les récentes évolutions du Mali, tenue jeudi 8 octobre, le Vietnam et l’Indonésie ont appellé une approche intégrale pour régler des défis liés à la sécurité, à l’humanité, et à la promotion du développement socio-économique dans ce pays en Afrique de l'Ouest.
>>Mali : le président du CNSP réclame la levée des sanctions ouest-africaines
>>Mali : les militaires de la junte acclamés par la foule à Bamako

Des militaires maliens sur la place de l’Indépendance à Bamako (Mali), lors d’un coup d’État militaire, le 18 août.
Photo : AFP/VNA/CVN

À la réunion du Conseil de sécurité de l’ONU sur les récentes évolutions du Mali, l’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès de l’ONU, au nom du Vietnam et de l’Indonésie, deux membres de l’ASEAN au Conseil de sécurité, a réaffirmé le soutien de la solidarité, de l’indépendance, de la souveraineté et de l’intégrité territoriale du Mali.

Il a déclaré que les deux pays suivaient de près des évolutions au Mali et reconnaisaient la nomination du président et du Premier ministre de la transition. Face au terrorisme et à la violence extrémiste en croissance, l’ambassadeur Dang Dinh Quy a appelé les parties à accroître la confiance pour promouvoir la réconciliation nationale afin de continuer à mettre en œuvre de l’accord pour la paix de 2015.

Le diplomate vietnamien a insisté sur le soutien des efforts de l’ONU, de l'Union africaine (UA), de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (ECOWAS) et de la communauté internationale dans la promotion du processus de transition et de stabilisation au Mali.

Lors de cette première réunion directe du Conseil de sécurité de l’ONU depuis l’expansion de la pandémie de COVID-19 à partir du mois de mars, l'envoyé du secrétaire et chef de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), Mahamat Saleh Annadif a informé que la situation au Mali était stable depuis le coup d’État le 18 août.

Un gouvernement de transition a été créé avec 25 membres avec quatre priorités, à savoir la consolidation de l’armée ; l’empêchement des infractions, la lutte contre la corruption ; l'organisation des élections transparentes ; et la mise en œuvre de l’accord pour la paix de 2015.

Les pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU ont hautement apprécié des efforts de l’ECOWAS et de l’UA en vue de stabiliser la situation au Mali.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ambiance "électropicale" dédiée aux jeunes francophones

Le nombre de touristes étrangers au Vietnam diminue de 76,6% en onze mois Le nombre d'arrivées internationales au Vietnam en novembre a connu une augmentation de 19,6% par rapport à octobre mais a baissé de 99% en variation annuelle.