18/12/2019 22:49
Le Vietnam et le Myanmar ont publié une déclaration commune sur le renforcement de leur partenariat de coopération intégral à l'issue de la visite officielle du Premier ministre Nguyên Xuân Phuc au Myanmar du 16 au 18 décembre sur invitation du président U Win Myint.
>>Le Premier ministre visite des établissements d'investissement du Vietnam au Myanmar
>>Entrevue entre le Premier ministre vietnamien et le président birman
>>Le Premier ministre entame sa visite officielle au Myanmar

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a terminé sa visite au Myanmar le 18 décembre.                                                            Photo : Thông Nhât/VNA/CVN


La déclaration commune sur le renforcement du partenariat de coopération intégral Vietnam-Myanmar a indiqué que la visite du Premier ministre Nguyên Xuân Phuc continue d’affirmer la proximité entre les deux pays ainsi que l’importance qu’ils attachent à leur partenariat de coopération intégral.

Selon la déclaration commune, lors de la visite, les dirigeants des deux pays se sont déclarés satisfaits des progrès du partenariat de coopération bilatéral intégral, qui a été établi en 2017 lors de la visite d'État du secrétaire général du Comité central du Parti communiste du Vietnam Nguyên Phu Trong.

Ils se sont félicités des résultats positifs de la visite au Vietnam du président U Win Myint en mai 2019 à l'occasion de sa présence à la célébration de la Journée Vesak 2019 des Nations Unies au Vietnam. Dans cet esprit, les deux parties sont convenues de maintenir l'échange de délégations à tous les niveaux et dans tous les canaux.

Les deux parties ont convenu de travailler ensemble pour organiser des activités à l'occasion du 45e anniversaire des relations diplomatiques entre le Vietnam et le Myanmar (28 mai) et promouvoir les échanges entre les peuples.

Les dirigeants ont souligné l'importance des mécanismes de coopération bilatéraux et se sont félicités des résultats de la 9e session du Comité mixte de coopération bilatérale tenue à Hanoi en mars dernier, la 10e session du sous-comité mixte du commerce tenue au Myanmar en septembre dernier, et les consultations politiques au niveau des vice-ministres des Affaires étrangères à Hanoi en novembre dernier.

Les dirigeants sont convenus de promouvoir l'échange de délégations et les mécanismes de coopération bilatérale dans le domaine de la défense et de la sécurité, dont la mise en place rapide d'un dialogue sur la politique de défense au niveau des vice-ministres et des chefs d'état-major adjoints en 2019.

Les dirigeants sont convenus d’élargir la coopération en matière de lutte contre la criminalité et de questions de sécurité non traditionnelles, et s’engagent à ne permettre à aucune personne ou aucune organisation d’utiliser le territoire d’un pays pour mener des activités susceptibles de nuire à l’autre. Ils ont demandé aux organismes compétents de finaliser rapidement un protocole d'accord sur l'entraide judiciaire en matière pénale.

Les dirigeants ont souligné l'importance d'améliorer la connectivité entre les deux économies dans le contexte de la montée du protectionnisme dans la région et dans le monde. Ils se sont déclarés satisfaits de la coopération bilatérale en matière de commerce et d'investissement, le commerce bilatéral atteignant 1,05 milliard d’USD en 2019, dépassant l'objectif d’un milliard fixé pour 2020. Le Vietnam est actuellement le 7e plus grand investisseur étranger au Myanmar avec 18 projets d'une valeur de 2,2 milliards d’USD.

Les deux parties se sont engagées à doubler l'investissement du Vietnam au Myanmar grâce à une stratégie de coopération économique renforcée et intégrale qui sera élaborée d'ici la fin de 2020.

Pour atteindre cet objectif, la partie birmane a pris note de la proposition du Vietnam concernant la simplification des procédures de dédouanement et de mise en quarantaine dans le commerce bilatéral, la réduction de la liste des importations soumises à licence sur la base des règles et réglementations pertinentes de l'OMC et la création d'un parc industriel.

Le Vietnam a également demandé au Myanmar de créer des conditions favorables pour les investisseurs des deux pays, en particulier dans les domaines de la banque, de l'aviation, des télécommunications, de l’exploitation minière, des technologies de l'information, des services technologiques, du tourisme, de la production de biens de consommation, des assurances, des services pétroliers et gaziers, de l'électricité, des soins de santé et de l’éducation.

Les dirigeants se sont engagés à étudier les possibilités de coopération dans de nombreux domaines, tels que la culture de plantes industrielles, la riziculture, l'aquaculture, la connectivité des transports, les technologies de l'information et des télécommunications, le tourisme, la justice, la protection de l'environnement et des ressources naturelles, la culture, les arts et les sports, et l'information et la communication.

Une coopération étroite 

Les deux parties sont convenues de maintenir une coordination et une coopération étroites lors des forums régionaux et internationaux, en particulier les mécanismes dirigés par l'ASEAN, l'ONU, l'OMC, l'ASEM, le Mouvement des pays non alignés et les mécanismes de la sous-région du Mékong.

La partie birmane a réitéré son soutien au Vietnam en tant que président de l'ASEAN en 2020 et membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies pour 2020-2021.

Les dirigeants ont réaffirmé l'importance de maintenir la paix et la stabilité dans la région ainsi que la liberté et la sécurité de la navigation et du survol en mer Orientale. Ils ont souligné l'importance de régler les différends par des mesures pacifiques sur la base du droit international, dont la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982, sans recourir à la force ni menacer d’y recourir. Les deux parties ont souligné la nécessité de mettre pleinement et efficacement en œuvre la Déclaration sur la conduite des parties en mer Orientale (DOC) et d'élaborer un code de conduite efficace, substantiel et juridiquement contraignant en mer Orientale.

La partie birmane a remercié le gouvernement vietnamien d'avoir compris la situation dans l'État de Rakhine et d'avoir fourni au Myanmar 100 000 USD pour servir des objectifs humanitaires et pour la reconstruction et le développement de l'État de Rakhine.

Le Vietnam a exprimé son soutien constant aux efforts du Myanmar pour assurer la paix, la stabilité, l'Etat de droit, et promouvoir l'harmonie et la réconciliation entre les communautés, garantissant ainsi un développement durable et juste à Rakhine.

Les dirigeants ont apprécié le soutien que l'ASEAN et le Centre de coordination de l'ASEAN pour l'assistance humanitaire à la gestion des catastrophes (AHA) ont apporté au Myanmar dans le traitement des questions humanitaires et la facilitation du rapatriement des réfugiés à Rakhine.
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
“Mémoires de Hôi An”, retour sur les origines

Nouvel An lunaire : les premiers visiteurs étrangers à Quang Ninh Les premiers visiteurs étrangers du Tet du Rat 2020 sont arrivés le 25 janvier dans la ville de Ha Long, dans la province de Quang Ninh (Nord-Est).