18/11/2014 16:55
Tô Huy Rua, membre du politburo, chef de la Commission de l'organisation du Comité central (CC) du Parti communiste du Vietnam (PCV), a reçu lundi 17 novembre à Hanoi l'ancien président de l'Union d'amitié des parlementaires Japon-Vietnam, Takebe Tsutomu.
>>Vietnam-Japon : la coopération dans l'agriculture est prometteuse
>>Concert d’amitié Vietnam-Japon
>>Séminaire sur la promotion commerciale Vietnam-Japon


Lors de cette rencontre, Tô Huy Rua, également président du Groupe d'amitié des députés Vietnam-Japon, a pris en haute estime les contributions notables de Takabe Tsutomu et de l'Union d'amitié des parlementaires Japon-Vietnam à la consolidation des liens entre les deux pays, et en particulier au projet de création de l'Université Vietnam-Japon.


Tô Huy Rua (droite), membre du politburo, chef de la Commission de l'organisation du CC du PCV, et l'ancien président de l'Union d'amitié des parlementaires Japon-Vietnam, Takebe Tsutomu, le 17 novembre à Hanoi.
Photo : Nguyên Dân/VNA/CVN

Tô Huy Rua a exprimé sa conviction que ces derniers continueraient à servir de passerrelle entre le Vietnam et le Japon en vue de développer davantage la coopération multiforme bilatérale, notamment dans la pêche, l'aquaculture et la transformation des produits aquatiques.

Selon Takebe Tsutomu, la création de l'Université Vietnam-Japon dans le technopôle de Hoa Lac a pour l'objectif de créer un établissement d'enseignement supérieur aux normes internationales. Il a affirmé que la formation du personnel serait une base durable du développement du partenariat stratégique Vienam-Japon. Annonçant que sa délégation comprenait des représentants d'une vingtaine de sociétés spécialisées dans l'agriculture, Takebe Tsutomu a émis le souhait d'accélérer l'accueil de jeunes vietnamiens pour une formation au Japon.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Hanoï se tourne vers un tourisme L’Association du tourisme de Hanoï s’emploie à promouvoir un environnement sans fumée de tabac dans les restaurants, les hôtels et les lieux touristiques de la capitale.