19/02/2019 00:08
Le ministre et président du bureau du gouvernement Mai Tiên Dung a eu une séance de travail avec une délégation d’experts et de sociétés russes lundi 18 février à Hanoï pour discuter de la mise en place d’un gouvernement électronique et de l’assurance de la cybersécurité.
>>Le PM demande au Bureau gouvernemental de contribuer à l’édification de l’e-gouvernement
>>Le Vietnam et la Russie promeuvent la coopération dans l’édification de l’e-gouvernement

Entretien entre les délégations vietnamienne (droite) et russe, le 18 février à Hanoï. Photo: Van Diêp/VNA/CVN

La délégation, dirigée par le vice-ministre russe du Développement numérique, des Communications et des Médias, Mikhail Mamonov, effectue une visite de travail au Vietnam du 18 au 20 février.

Lors de son entretien avec le Premier ministre russe Medvedev en novembre 2018, le Premier ministre vietnamien Nguyên Xuân Phuc a exprimé son souhait de renforcer les liens économiques, commerciaux et d’investissement avec la Russie, en mettant l’accent sur les infrastructures de trafic et la quatrième révolution industrielle.

Lors d’une visite en Russie plus tard en décembre 2018, le ministre Mai Tiên Dung et le ministre russe du Développement numérique, des Communications et des Médias ont signé un mémorandum sur la coopération dans la construction d’un gouvernement électronique.

Selon le ministre Mai Tiên Dung, le Premier ministre vietnamien a mis en place le Comité national sur le gouvernement électronique et a chargé le gouvernement de collaborer avec le ministère de l’Information et de la Communication, les ministères, les agences et les localités pour élaborer une résolution sur plusieurs tâches et mesures visant à dévelpper l’e-gouvernement pour la période 2019-2020 avec orientations à l’horizon 2025.

Établir une banque de données

En conséquence, le Vietnam se concentrera sur les quatre piliers que sont les ressources humaines, la réglementation, la technologie et les ressources. De 2019 à 2020, le pays lancera des plates-formes sur le partage de données et mettra en service le portail national des services publics destiné à la construction de zones urbaines intelligentes.

Le gouvernement vietnamien accorde une attention particulière à l’amélioration de la prévention des cyberattaques et à l’exploitation des capacités des entreprises vietnamiennes, a-t-il déclaré.

M. Mamonov, pour sa part, a hautement apprécié l’objectif du Vietnam de devenir un pays ayant un indice de développement élevé du gouvernement électronique. Il a ajouté que la Russie souhaitait coopérer avec le Vietnam en matière de formation du personnel aux technologies de l’information et à la cybersécurité.

Ngô Hai Phan, directeur adjoint de l’Agence de contrôle des procédures administratives du bureau gouvernemental, a déclaré que le Vietnam se classait au 88e rang sur 193 pays et territoires en termes d’indice de développement du gouvernement électronique 2018 établi par l’Organisation des Nations unies. Sur ce total, il a été classé 59e sur 193 dans l’indice des services publics, 100e sur 193 dans les infrastructures de télécommunications et 120e sur 193 dans les ressources humaines.

Entre 2019 et 2025, le Vietnam cherche à améliorer l’efficacité opérationnelle de l’appareil administratif et de la qualité des services fournis aux entreprises et aux particuliers, en augmentant le classement de l’ONU sur le gouvernement électronique de 10 à 15 places d’ici 2020 et en se classant parmi les quatre plus grands pays de l’ASEAN de ce classement, a-t-il dit.

Lors de la session, la délégation russe a présenté les atouts d’une plate-forme nationale de traitement de données dispersées.

La délégation se divisera en trois groupes de travail pour discuter avec des partenaires vietnamiens dans des domaines d’intérêt commun.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

À la recherche d'une stratégie pour optimiser les potentiels touristiques Une stratégie visant à développer un tourisme adapté au changement climatique dans le delta du Mékong est en cours d'élaboration, dans le but d'exploiter pleinement le potentiel local.