06/09/2016 20:00
Le Vietnam et la France sont convenus de nombreuses mesures pour développer leurs relations, a annoncé le président vietnamien Trân Dai Quang, lors d’une rencontre avec la presse après son entretien, mardi matin 6 septembre, avec son homologue français François Hollande, en visite d’État au Vietnam du 5 au 7 septembre.
>>François Hollande entame sa visite d’État au Vietnam
>>Entrevue entre Nguyên Xuân Phuc et François Hollande

Le président vietnamien Trân Dai Quang (droite) et son homologue français François Hollande, le 6 septembre à Hanoï.
Photo : Nhan Sang/VNA/CVN

François Hollande est le troisième président français à se rendre au Vietnam, après François Mitterrand (1993) et Jacques Chirac (1997 et 2004). Selon le président vietnamien Trân Dai Quang, cette visite créera un élan important pour approfondir le partenariat stratégique bilatéral.

Lors de leur entretien, les deux présidents ont constaté que, depuis l’établissement du partenariat stratégique en 2013, les relations vietnamo-françaises avaient connu un développement heureux en tous domaines, de la politique à la culture en passant par la sécurité, l’économie, l’éducation, les sciences et les technologies. Ils ont insisté sur la nécessité d’une vision d’une coopération sur le long terme dans un intérêt commun, et décidé ​d’approfondir les relations politiques en multipliant les discussions à tous échelons.

Sur le plan économique, les deux présidents ont affirmé que l’économie continuait d’être un pilier prioritaire des relations bilatérales. Ils ont insisté sur la nécessité ​d’approfondir la coopération dans les projets importants des secteurs des infrastructures, de l’aviation, de l’agriculture, de l’agroalimentaire, de la santé et de l’environnement… Le président français a déclaré que son pays continuerait d’accorder des aides publiques au développement au Vietnam. La France sera l’invité d’honneur du salon Vietnam Foodexpo 2017 à Hô Chi Minh-Ville.

Le Vietnam et la France se sont en outre engagés à intensifier leur coopération dans la défense, notamment dans la médecine militaire et l’équipement militaire. La France assistera le Vietnam dans sa participation aux opérations de maintien de la paix de l’ONU. Les deux pays coopéreront également pour traiter les problèmes de sécurité traditionnelle et non traditionnelle.

Intensifier la coordination
au sein des forums multilatéraux


Les deux pays renforceront en outre leur coopération dans les sciences et les technologies, les énergies renouvelables, les applications satellitaires, la culture, le tourisme, l’éducation et la formation. Ils favoriseront l’accès des étudiants vietnamiens aux cursus en France.

Entrevue entre Trân Dai Quang et François Hollande, le 6 septembre à Hanoï.
Photo : Nhan Sang/VNA/CVN

Ils continueront par ailleurs de se soutenir pour développer les relations entre la France et la région Asie-Pacifique, ainsi que la coopération entre le Vietnam et l’Union européenne. Ils intensifieront leur coordination au sein des forums multilatéraux et pour préparer le prochain Sommet de la Francophonie prévu en novembre à Madagascar. Ils comptent de plus renforcer leur entraide dans la réalisation des engagements en matière de résilience au changement climatique.

Lors de leur conférence de presse, le président Trân Dai Quang a affirmé que les deux chefs d’État vietnamien et français avaient réitéré leur respect du principe de primauté du droit concernant les zones maritimes et océaniques. Ils ont également réaffirmé leur engagement dans la garantie de la liberté de navigation maritime et aérienne. Ils ont souligné l’importance d’un règlement pacifique des différends, sans recours à la force ni menace d’y recourir, suivant le droit international, notamment la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM), ainsi que de l’application complète de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC). Les deux présidents ont également déclaré leur soutien ​aux efforts pour parvenir au Code de conduite en Mer Orientale (COC).

Le président François Hollande a affirmé ​son souhait de consolider le partenariat stratégique entre les deux pays ​sur le plan politique, d’organiser régulièrement des dialogues entre les deux ministères de la Défense dans un esprit de confiance mutuelle, ainsi que d’aborder des problèmes régionaux ou mondiaux. Il a déclaré que la liberté de circulation, le respect de la CNUDM et le dialogue étaient des mesures ​propres à un règlement des différends.

Que la culture soit un pilier
du partenariat stratégique bilatéral


Affirmant la volonté de la France de développer les relations économiques bilatérales, François Hollande a annoncé la signature de conventions de coopération dans l’aviation et la construction de métros. Appréciant le statut important du Vietnam en Asie du Sud-Est, notamment de par son impressionnante croissance, il a souhaité renforcer la présence des entreprises françaises au Vietnam.

Le président français a par ailleurs souhaité que la culture soit un pilier du partenariat stratégique entre les deux pays, et que l’enseignement du français soit renforcé au Vietnam pour accélérer le développement des relations bilatérales.

Avant cette conférence de presse, les deux présidents ont assisté à la signature de nombreuses conventions de coopération bilatérale dans l’extradition, l’entraide judiciaire en matière pénale, l’enseignement du français, l’éducation et la formation, les sciences et les technologies, l’agriculture, l’aérospatiale, la résilience au changement climatique et l’aviation.

Le même jour, le président Trân Dai Quang a présidé un banquet pour saluer la visite d’État du président François Hollande.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ressusciter les estampes populaires de Kim Hoàng

Les vestiges de la citadelle de Thanh Chiêm à Quang Nam La citadelle de Thanh Chiêm est située à Diên Phuong, dans la province centrale de Quang Nam. Vestige historique national, elle était, sous la dynastie des Nguyên (1802-1945), considérée comme la capitale satellite de Huê et le centre politique, militaire, économique et culturel du Sud. Aujourd’hui, l’édifice est en ruine mais les autorités ont décidé de faire de Thanh Chiêm une nouvelle destination touristique.