25/12/2019 17:05
Le Vietnam a profité de l'opportunité des taxes américaines imposées sur les produits chinois. Les exportations vietnamiennes augmenteront de 4,4% en valeur cette année et de 5,8% l'année prochaine, selon le Comité socioéconomique des Nations unies pour l'Asie-Pacifique (CESAP), cité par le South China Morning Post.

>>Les accords de libre-échange dopent les exportations vietnamiennes
>>Le bois vietnamien a la cote à l’export
 

Les exportations vietnamiennes augmenteront de 4,4% en valeur cette année et de 5,8% l'année prochaine. Photo : VNA/CVN


L'année 2019 est sur le point de se terminer. Le commerce en Asie-Pacifique a connu les pires 12 mois depuis la crise financière mondiale d’il y a 10 ans, principalement en raison de la guerre commerciale américano-chinoise.

En 2019, pour la première fois depuis plus d'une décennie, le commerce de biens et services dans les économies d'Asie-Pacifique a diminué à la fois en quantité et en valeur, toujours selon le CESAP.

En volume, les exportations ont reculé de 2,5% et les importations, de 3,5%. Sous la pression de la baisse des prix, les exportations et les importations pourraient chuter, respectivement, de 3,6% et 4,8%.

Le CESAP a également annoncé que les exportations chinoises avaient chuté de 1,4% cette année, de 4,8% à Hong Kong (Chine), et de 14,9% à Singapour. Mais la plus forte baisse est survenue en Iran (-32,4% des exportations et -19,7% des importations) en raison des lourdes sanctions commerciales.

Par contre, les pays en développement ont maintenu une certaine prospérité. Le Vietnam, par exemple, a profité de l'opportunité des taxes américaines imposées sur les produits chinois. Les exportations vietnamiennes augmenteront de 4,4% en valeur cette année et de 5,8% l'année prochaine.

Les exportations de quatre économies développées de la région que sont l'Australie, le Japon, la Nouvelle-Zélande et la Corée du Sud devraient chuter de 6,9% cette année, contre une légère baisse de 2,6% dans les pays en développement.

Même si les États-Unis et la Chine sont parvenus à un accord commercial temporaire, il existe toujours un risque que d'autres mesures restrictives soient prises. Des conflits liés à la propriété intellectuelle, à la transparence et au protectionnisme existent toujours. En outre, les nouvelles restrictions pourraient également toucher des domaines liés à des chaînes de valeur mondiales spécifiques, comme le secteur automobile.

Selon les experts, l'industrie électronique, principale base d'exportation de la région asiatique, se redresse.

En 2019, les guerres commerciales et l'offre excédentaire ont entraîné une baisse de 13,3% des ventes de semi-conducteurs, un élément clé de nombreux produits de haute technologie.

Environ 60% des semi-conducteurs sont fabriqués en Asie-Pacifique. Mais ce secteur pourrait voir un changement en 2020 et une croissance prévue de 4,8% d'ici 2020, dans le  contexte de déploiement de la  5G et de développement de nouveaux véhicules électriques.

Les experts ont souligné également les perspectives d'exportations des économies asiatiques l'année prochaine (prévisions hors Japon). Les pays de la région connaîtront de nombreux changements l'année prochaine, le Vietnam peut croître de 5,8%.


CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
“Mémoires de Hôi An”, retour sur les origines

Cho Gò, le marché qui se tient uniquement le Jour de l’An Le marché Gò, qui se tient dans le hameau de Phong Thanh, bourg de Tuy Phuoc, province de Binh Dinh, est unique au Vietnam. Il ne se tient que le premier Jour de l’An.